canon 340mm sur affut truc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

canon 340mm sur affut truc

Message par xmun le Lun 18 Juil 2011 - 23:16

en fouillant dans les archives , j'ai découvert une notice descriptive du canon de 340 marine , à berceau sur affut-truc mle 1912 ( st chamond )

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

Longueur du canon 16,115 m
longueur d'ame : 45 calibres
Angle de tir max 42 °
Angle de tir mini : 15°
Angle de chargement : - 8 °
Amplitude de pointage latéral : 10 °
longueur du truc : 19,5 m
Nombre d'essieux de chaque boggie : 6
Poids du canon : 67 t 620
Poids du chassis 32t430
2 boggies 33 t
berceau 15t300
bague d'attache 15t650
donc pois total de la bête : 164 tonnes

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

Une batterie se composait de 2 trains comprenant chacun :
1 canon - 1 wagon aux armements - des wagons à munitions - 1 wagon à plateforme - 1 wagon à combustible - des wagons à personnel - 1 locomotive
Soit un total pour la batteire de : 2 canons, 2 locomotives et 22 wagons ( contenance d'un wagon à munitions 20 coups complets ) longueur 260 m.

Cette batterie était commandée par un capitaine , avec un officier adjoint observateur aérien si possible , et un effectif de 130 hommes .
Seules 2 munitions ont éxisté :
- obus en fonte aciérée mle 1915 avec fusée détonateur peructante de 24/31 ( d'ogive ), matériels envoyés amoçés aux armées ;
- obus en acier de rupture coiffé ( amorçage de culot de la marine pour oeil de 58 )


[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

Ce matériel est constitué par un canon de 34cm mle 1912 type languedoc avec son berceau .
Pour le transport la poutre repose sur 2 boggies à 6 essieux chacun par des chevilles ouvrières d'entrainement.
Pour faciliter le passage en courbe les essieux extèmes de chaque boggie sont orientables.
Pour le tir la poutre est portée par 4 vérins qui prennent appui sur une plateforme et lui transmettent les réactions verticales du tir.
Un pivot central remonté dans la poutre pour le transport , transmet les réactions horizontales par l'intermédiaire d'une crapautine à al partie centrale de la plateforme.
Le canon est relié aux berceaux par 4 freins hydrauliques et un récupératuer à air comprimé.

Mise en batterie : la partie centrale de la plateforme est soulevée par lees verrins, les boggies retirés et 2 chandelles montées à l'arrière de la poutre en tolerie. La poutre reposant sur les chandelles et les adents du pivot, les planchers avant et arrière de la plateforme sont montés , les verrins de tir installés .
La poutre est alors reprise sur les vérins et les chandelles démontées. L'ensemble est ensuite affalébien verticalement jusqu'au contact des adents de pivot avec ceux du chassis; les rails amovibles enlevés, la vis depointage est montée.
La sortie de batterie se fait par les opérations inverses .

Source : notice descriptive sur les matériels d'ALGP datée de septembre 1917

Le type languedoc semble signifier qu'il s'agirait du cuirassé languedoc , dont la construction a été débuté en 1915 mais qui a été abandonnée; il devait être doté de 3 tourrelles quadruples en 340 mm , l'armée de terre étant prioritaire . . . bon pour le service à terre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J' essaierai si je trouve le temps de poster les schémas d'époque et les caractéristiques de l'obusier de 400 à berceau sur affut truc.
Bonne lecture
avatar
xmun
Canonnier de 1ère classe
Canonnier de 1ère classe

Nombre de messages : 36
Ville : bourges
Age : 45
Points : 86
Date d'inscription : 11/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

utilisation des 340mm par les allemands

Message par xmun le Mar 19 Juil 2011 - 0:11

petit complément, 3 canons de 340 marine mle 1912 sur affut pour voie férrée ont été récupérés par les allemands en juin 1940 et placés sur le mur de l'atalantique pour protéger LORIENT ( nouvelle désignation : 34cm W kanone 674 f ) , localisés à la presqu'ile de QUIBERON / PLOUHARNEL ils ont été servis par la 4éme batterie du 264 éme groupe d'artillerie cotière lourde de la kriegsmarine ; les canons étaient débarassés de leurs boggies et installés dans des cuves en béton de 36 mètres de diamètre afin de couvrir la rade de LORIENT, de BELLE-ILE à GROIX.
Début 1945 la presqu'ile étant toujours aux mains des allemands, les canons furent retournés afin d'être utilisés contre le front terrestre; les artilleries alliées finirent par venir à bout des pièces aprés plusieurs jours de bombardement ( les canons n'étaient pas sous casemate ) en mars 1945.
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]
avatar
xmun
Canonnier de 1ère classe
Canonnier de 1ère classe

Nombre de messages : 36
Ville : bourges
Age : 45
Points : 86
Date d'inscription : 11/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum