25 fevrier 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

25 fevrier 1944

Message par fana le Sam 24 Aoû 2013 - 16:09

AVRO LANCASTER ME639 du 166 SQUADRON...


Aux commandes  d’une forteresse volante Avro Lancaster 683, Harold Edward  JUPP , sent instantanément que son appareil vient d’être touché à mort .La Flack allemande a atteint d’avion de plein fouet .Le circuit hydraulique est déconnecté, le moteur  transpercé laisse  échappé le carburant  qui risque à tout moment de s’enflammer.
Il interroge d’un regard calme son mécanicien , James Charles  HOLBROOCK. Les paroles sont inutiles, les deux hommes se sont compris , l’avion est perdu. Le manche se met a vibrer  d’une manière inquiétante et la cabine est envahie par une atroce odeur d’essence .
JUPP , demande a son navigateur  Anthony Owen COLAN, de lui indiquer leur position , car il faut tenter un atterrissage d’urgence . L’appareil a dépasser Baccarat . Il perd  de l’altitude  et devient de plus en plus incontrôlable .
Le bombardier LEIGH , qui avait embarqué a bord  2 heures auparavant  un chargement de bombes incendiaire et explosives  destinées  a être larguées  sur Augsbourg comprend immédiatement la manœuvre désespérée du pilote .
Le mitrailleur supérieur T.W.  MORGAN et le mitrailleur arrière  C.G. VIRGO quittent leur minuscule  coupole transparente  pour venir rejoindre l’équipage volant .
Le radio Denis Frederick Dean WILDER essaye de lancer un message de détresse : » nous sommes touché , l’avion est en perdition , nous tombons » . En cet instant, il se rappelle  la séance de photo sur la base de Kirmington d’où le Lancaster a décollé . Ils avaient posés fièrement  devant leur imposante machine  qui paraissait indestructible.
Tout se passe ensuite très vite. Une explosion , une lueur aveuglante  , des tôles défoncées projetées dans l’habitacle  , des flammes et des cris  WILDER est gravement touché  ainsi que LEIGH. Le moteur  vient d’exploser  et l’avion se cabre brutalement .
Le pilote JUPP tente désespérément de remettre  le lourd engin dans  une bonne trajectoire ………..impossible . Le navigateur   COLAN vois devant lui se dessiner  le sommet du Climont. Il sait maintenant qu’ils n’atteindront plus la plaine  d’Alsace.
JUPP  ordonne l’évacuation  immédiate , il faut faire vite. On aide WILDE a quitter  l’avion en premier . une tape sue l’épaule et c’est le vide . C’est au tour de LEIGH qui heurte une barre en fer  en passant par l’écoutille  éventrée . Il s’assomme  , son parachute s’ouvre néanmoins  et c’est sans connaissance  qu’il effectue sa descente . VIRGO et  MORGAN  peuvent quitter l’avion dans de bonnes conditions.
Un acte de bravoure hors du commun  va s’accomplir dans le poste de pilotage . Le Lancaster est devenu maintenant incontrôlable . Le feu  gagne toute l’aile  et menace le deuxième moteur . Il faut  a tout pris éviter de tomber dans le village  de RANRUPT qui vient d’apparaitre. Les bombes qui se trouvent a bord ,  anéantiraient toute la localité.
Le pilote JUPP assisté  du navigateur COLAN  et du mécanicien HOLDBROOK qui avaient refuser  de quitté l’appareil , tentent une manœuvre  ultime  et désespérée pour poser l’avion  sur un terrain découvert  qui se profile derrière les maisons .
Terrorisée  sur le pas de sa maison , Marie Thérèse CUNY , 14 ans , voit une boule de feu  traversé le ciel dégagé , ce 25 février 1944 à 21 h et passer au dessus de sa maison . A quelques centaines de mètres plus loin, , une autre fillette de 10 ans  Françoise FORT au lit a cause d’une mauvaise rougeole , entends un fracas  assourdissant  suivi d’une forte explosion.
Le Lancaster vient de perdre son aile derrière  la maison familiale  avant de s’écraser  au lieu dit LA QUICHE. Quelques  bombes explosent mais la plus grosse de 4000 lb ( environs 1700 kg ) reste intacte  dans les débris de l’appareil dont les 3 occupants trouvent la mort.
Le sergent WILDER , gravement blessé se balance  dans un arbre , pendu a son parachute . il ne peux éviter l’énorme sapin  qui se révèle être un piège mortel. Plus d’un an après  la guerre  , par le plus grand des hasards , en faisant du bois Emile FORT le trouva , fémur et mâchoire fracturée.il portait  encore son parachute et une seule botte.
Le bombardier LEIGH , resté sans connaissance pendant plusieurs  heures dans la neige gelée , se rends compte a son réveil que sa cheville est cassée. Incapable de marcher il appelle a l’aide. Entendu par les villageois, il est évacué  en schlitte et emmené à l’auberge d’André FERRY , d’où il est transporté  à l’hôpital de Strasbourg.
Le mitrailleur VIRGO se débarrasse de son parachute et marche , a l’aide de sa boussole une partie de la nuit. Arrivé à Saulxures , il frappe à la porte des SAMUEL qui le recueillent et l’aide  à  se sauver pour rejoindre l’Espagne.
Le mitrailleur MORGAN touche terre près de Colroy la Roche . indemne , marche dans la haute neige  vers une faible lumière  qui éclaire  la salle de l’école . confiant , il frappe a la porte  et se trouve nez a nez avec  une Nachtwache ( ronde de nuit  formée de villageois ) l’un d’eux , pro nazi , le livre aux autorités  allemande .
Après la guerre, MORGAN  revient avec son épouse  sur les lieux du drame et séjournèrent a l’hôtel de la Chenaudière.
VIRGO fit également le déplacement et retrouva ses sauveteurs qu’il invita en Angleterre.
Le pilote JUPP 22 ans , le navigateur COLAN 31 ans et le mécanicien HOLBROOK23 ans sont enterrés  cote a cote  dans la petit cimetière de Ranrupt.
Quant au malheureux radio WILDER 24 ans , il repose a l’entrée du cimetière de Colroy la Roche



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

de gauche a droite
VIRGO , COLAN , JUPP , MORGAN , LEIGH , WILDER , HOLBROOK

VIRGO  a été pris en charge par la resistance
LEIGH a été interné adans le camp 9C POW n°53402
MORGAN  dans le camp L6/357 POW n° 2189


Dernière édition par fana le Sam 24 Aoû 2013 - 16:12, édité 1 fois
avatar
fana
ADJUDANT
ADJUDANT

Nombre de messages : 209
Ville : par ici et par là
Age : 50
Emploi/loisirs : sans
Points : 249
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 fevrier 1944

Message par fana le Sam 24 Aoû 2013 - 16:10

desolé pour la qualité des photos !!
il y a 10 ans de ca , les bons appareils photos etaient onéreux ...........
avatar
fana
ADJUDANT
ADJUDANT

Nombre de messages : 209
Ville : par ici et par là
Age : 50
Emploi/loisirs : sans
Points : 249
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum