CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:04

Historique des recherches relatives à
« L’avion de Xoulces » commune de CORNIMONT 88310








En 2010, à l'occasion d'un travail de mémoire portant sur le vécu des gens de la vallée de la Haute Moselle (Vosges), au cours de la dernière guerre mondiale, une information est communiquée à Yves PHILIPPE: Un avion se serait crashé au cours de ce conflit sur la commune de RAMONCHAMP (88160).
Avec un ami, Francis FROIDEVAUX, lequel est passionné par l'aviation, ils se mettent en quête d'éclaircir ce petit fait de guerre qui semble totalement dissout dans la mémoire locale.
Après deux années d'investigations acharnées sur le terrain, le fait est confirmé, le lieu du crash est localisé, le pilote identifié ainsi que la mission. Des éléments de l’avion sont remis symboliquement par la suite à la famille du pilote, puis à l’escadron auquel il appartenait à l’automne 1944. A chaque fois, l’émotion était au rendez-vous.
Cette petite enquête n’était en fait  que le début d’une longue quête qui allait lier nos deux chercheurs pour les années à venir. En effet le crash de RAMONCHAMP allait les orienter sur d’autres événements identiques dont celui qui motive le présent historique.
Contactant les anciens, compulsant les archives,  se déplaçant sur le terrain, Yves et Francis engrangèrent depuis lors systématiquement toutes les informations auxquelles ils eurent accès.
C’est ainsi qu’ils prirent connaissance, par Alphonse PHILIPPE, un nonagénaire demeurant sur les hauteurs de Travexin, lieu-dit de la commune de CORNIMONT, qu’un avion s’était écrasé dans la vallée de Xoulces au cours du dernier conflit mondial. Plusieurs identités de personnes, à voir absolument, leur furent communiquées à cette occasion.

Quelques temps après avoir finalisé l’histoire du crash de RAMONCHAMP,  le 29 Septembre 2012, munis des informations collectées précédemment, Yves et Francis se rendent chez Suzanne et Félix MANGEL, demeurant à Xoulces, lieu-dit de la commune de CORNIMONT 88310.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:05

Mme MANGEL confirme les faits ;
« Un après-midi d'hivers, tout début 1941 je penses, on (les élèves de l'école de Xoulces ) a entendu le bruit d'un avion qui montait la vallée en cul de sac à très basse altitude. Les instituteurs se sont arrêtés de parler. Ca a étonné tout le monde.
Une tempête de neige s'abattait à ce moment-là, elle était même au plus fort de son activité.
Quelques instants plus tard on entendit un fracas, l'avion avait percuté le flanc de colline en deçà du chemin escarpé dit "de la Bourrique" qui relie en diagonale la route de Xoulces à la route du col du Brabant.

L'après-midi même Henri RICHARD et Louis MANGEL, deux jeunes hommes du coin, se sont rendus sur place alors que les sentinelles allemandes encerclaient déjà les lieux. Ils furent réquisitionnés pour descendre sur une schlitte le pilote qui était mort et le mitrailleur qui avait les deux jambes cassées. Le pilote présentait une plaie à la tête, un objet lui avait crevé un œil. »

Gilles MANGEL, frère de Suzanne, précise :

« Je me suis rendu, comme tous les jeunes de Xoulces, sur le site peu de jours après l'accident. En raison du vol en basse altitude, l'avion avait heurté la cime d'un hêtre et avait piqué vers le sol. Il avait labouré la terre sur une dizaine de mètres avant de s'arrêter contre une roche. Les ailes et la queue étaient restées accrochées à la carlingue mais toute la partie avant de l'avion avait été broyée suite au choc avec la roche. Cet avion n'était équipé que d'un seul moteur.
L'avion avait le nez dirigé vers CORNIMONT, ce qui établit qu'il avait réussi à faire demi-tour, malgré l'étroitesse de la vallée. Il était peint en vert foncé.
L'épave est restée là plusieurs jours puis les Allemands l'ont fait rouler vers le bas, dans le plus fort de la pente et sont partis avec. »
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue générale des lieux du crash, sur le sentier de la Bourique,
entre la route de Xoulces et celle du col du Brabant
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:07

Gilles MANGEL propose à ses visiteurs de se rendre sur place, ce qui est fait dans l'heure.
Ensemble, ils examinent la zone du crash. Le terrain présente l'avantage d'être dépourvu de toute végétation basse en raison de son acidité due à la plantation d'épicéas placée immédiatement en aval.
A contrario, il a une déclivité importante, proche de 45°, ce qui ne facilitera pas la tâche en cas de prospections ultérieures.

« Compte tenu de la pente du terrain, si l'avion n'avait pas gardé ses ailes, il aurait roulé en bas » précise Gille MANGEL. « On ne voit plus la trace de labourage de l’avion puisque mon père a décidé de faire un champ de pomme de terre à la place. » ajoute-t-il.

De retour à son domicile, sur la base des informations qui ont été communiquées par leurs interlocuteurs, Yves effectue un démarchage téléphonique le 03 octobre 2012.

Il apprend de Guy GEHIN que l'avion serait de marque Messerschmitt et que dans l'avion le mitrailleur, tournait le dos au pilote. Le mitrailleur n'aurait pas survécu à ses blessures bien qu'il fut conduit à l'hôpital de GERARDMER.
Les deux aviateurs auraient été descendus sur une schlitte provenant du château de Nicolas CLEMENT, l'industriel qui tenait l'usine textile de Xoulces, située à proximité du lieu du crash. L’équipage se composait de jeunes gens d’une vingtaine d’années. »

Noëlle GEHIN confirme pour sa part que l'avion a été démonté en pièces et tiré vers le bas à l'aide de cordes et de câbles par les soldats allemands, dans les jours qui ont suivi.

Fernand GEHIN rapporte quant à lui que les soldats qui montaient la garde étaient cantonnés chez lui, où ils sont restés quelques jours jusqu'à ce que l'épave de l'avion soit totalement emportée.

Francis apporte également une information obtenue auprès d’un autochtone.
« A priori, ce serait un prénommé Paul qui a dû déblayer les restes de l'avion allemand de Xoulces avec ses bœufs, il avait récupéré les parachutes il les  a ensuite brulés pour ne pas se faire prendre par les Allemands. »
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 Indexation précise du lieu du crash ( Vue aérienne de 1947 - Géoportail)
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:09

Le 07 Octobre, Yves et Francis se transportent à nouveau sur les lieux même du crash et examinent le sol. Ces investigations mettent en évidences quelques fragments d'aluminium, dont un comporte trois rivets de même matière, un autre est revêtu d'une peinture claire grise bleutée. Un fragment de plexiglas est également découvert ainsi qu'un morceau de miroir incurvé provenant peut être du rétroviseur de l'avion.

Ces débris regroupés sur quelques mètres carrés dans ce lieu isolé, permettent de confirmer qu'il s'agit effectivement d'une zone probable du crash d'autant que la découverte deux anneaux en cuivre d'une dizaine de centimètres de diamètre laisse penser qu'ils peuvent provenir de cadrans du tableau de bord.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue des débris découverts le 07 Octobre 2012
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:10

Quelques légers creux dans cette terre rocailleuse laissent penser que le lieu a déjà été visité par d'autres chercheurs, d'autant qu'un d'entre eux contient toujours une canette en verre d’une bière d’un autre âge.

Ces premières recherches relatives à "L'Avion de Xoulces" s'avérant concluantes, il est décidé de faire une demande d'autorisation à la mairie de CORNIMONT afin d'effectuer ultérieurement des recherches plus poussées sur ce site.

De retour chez lui, Yves effectue des recherches sur internet sur la base des diverses informations collectées: 1941, un avion allemand, monomoteur, deux hommes d'équipage dont le mitrailleur qui tournait le dos au pilote.


Selon Francis, le spécialiste de l’aviation, par élimination, la palette des différents avions composant la Luftwaffe en 1941 se réduit au JUNKERS 87, plus communément appelé Stuka, lequel est le seul à concorder avec ces différentes informations citées ci-dessus.

Il est alors décidé de contacter Ullrich OSWALD et Klauss RECHNER, deux Allemands, passionnés également par ce type de recherche, avec qui Yves et Francis ont déjà collaboré par le passé.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:11

Les investigations effectuées dans les publications locales inhérentes à la guerre 39/45 font ressortir des éléments intéressants dans le livret " Cinq années de guerre sur CORNIMONT", écrit par les gens du village et l'Abbé CLAUDEL. Dans ce document, gentiment prêté par Alphonse PHILIPPE, on peut y lire ceci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrait et retranscription de l'allusion faite par l'Abbé CLAUDEL à l'égard de cet événement

« En Janvier 1941, un avion allemand, pris dans une tourmente de neige, percute, au chemin de la bourrique. L'Oraison funèbre des passagers ne fut pas longue! »
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:12

Toutefois, malgré l’investissement continu de nos deux chercheurs sur cet événement, faute d’élément nouveau découvert, ou porté à leur connaissance, le présent historique aurait pu s’arrêter là, sans qu’il soit possible d’en savoir plus sur « l’avion de Xoulces », mais c’était sans compter sur leur acharnement. Ne dit-on pas : « Tout vient à point à celui qui sait attendre » ?

A l’été 2015, poursuivant leur travail de mémoire portant sur un bombardier JUNKER88 qui s’était abîmé dans la forêt du Phény,sur la Commune de GERARDMER, Yves et Francis s’étaient mis en relation avec Monsieur Thomas REMY, lequel leur avait apporté sur un plateau des éléments essentiels à leurs recherches. D’autres informations périphériques susceptibles d’avoir un lien avec l’objet du présent historique avaient été récoltées.

En effet, sur un listing, deux noms d’aviateurs, inhumés au cimetière provisoire Allemand de GERARDMER, appartenant au « Staffel 1/St.G.1.2 » (1er escadron de bombardement en piqué) laissaient penser qu'ils avaient été enterrés là au mois de décembre 1940. La mention « CORNIMONT » apparaissait à côté de la date de décès supposée d’un des pilotes.


Francis avait entamé immédiatement des recherches spécifiques à cette unité de la Luftwaffe et avait découvert qu’elle était effectivement dotée de JUNKER 87. Aucun autre avion de ce type n’ayant été signalé comme perdu dans la région, il devenait intéressant de retenir le Feldwebel (Adjudant) BISCHOF Emil et l’Unteroffizier (Sergent) BOLD Martin, comme l’équipage probable de l’avion crashé sur le « sentier de la Bourrique ».
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:13

Toutefois, compte tenu que deux dates différentes apparaissaient : (Décembre 1940 pour le décès des pilotes et Janvier 1941 pour le crash de l’avion),  fidèles à leur méthode, ils ont souhaité préciser ces informations en contactant le service de l’état civil des communes de GERARDMER et de CORNIMONT.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Représentation d’un JUNKER 87 (communément appelé Stuka), tristement rendu célèbre par ses sirènes qui se mettaient en marche lorsqu’il mitraillait ses objectifs.
(Source Site Word Ward 2 Aircraft)
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:14

Il parait utile de préciser que l’appellation germanique d’un « escadron de bombardement en piqué » est « Sturzkampfgeschwader » et dont le diminutif « Stuka » sera donné aux avions dont ils étaient dotés, c’est à dire les JUNKER 87.

Nantis de ces informations, Yves met en actions différents contacts avec qui il a l’habitude de travailler

Il communique à Philippe MORINI, qui gère le site « Crash d’avions Allemands en 39-45 » et à Ullrich OSWALD, les informations en sa possession. Le premier a l’habitude de travailler sur les avions de la Luftwaffe, le second, de nationalité Allemande, présente les avantages d’être réactif et naturellement opérationnel dans la langue de Goethe.

Le 19 Septembre Ullrich informe Yves et Francis qu’il a trouvé la trace d’Emil BISCHOF et de Martin BOLD à la nécropole Allemande d’ANDILLY (54), au bloc 29, Allée 11, tombes 762 et 763. La date de décès de Martin BOLD est fixée au 13 décembre 1940 à GERARDMER, soit deux jours après son compatriote.

Petit à petit, le puzzle de l’événement survenu soixante-quinze ans plus tôt au «Sentier de la bourrique » se mettait en place puisque les éléments d’archives venaient s’imbriquer avec les dires de la population locale.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:14

Grâce à un lien internet communiqué par Philippe MORINI, Yves effectue une petite vérification de date. Il constate que le 11 Décembre 1940, date supposée du crash, est un mercredi, ce qui, à l’époque est compatible avec un jour de classe tel que le déclarait Suzanne MANGEL. Il est en effet inutile de rappeler que je jour de repos des écoliers en 1940 était le Jeudi. Par ailleurs la température locale ce jour-là était effectivement propice à des chutes de neige, ce qui implique un plafond nuageux très bas

Par recoupement des informations collectées, on en déduit donc que Martin BOLDT était le mitrailleur, puisque décédé deux jours après à Gérardmer, comme l’avançait par ailleurs Mme Suzanne MANGEL et Monsieur Guy GEHIN. L’Adjudant Emil BISCHOF devient donc le pilote de l’appareil qui a été tué dans le crash.

Informations collectées relatives aux deux personnels d’équipage :

Nom : Bischof Prénom : Emil Grade : Feldwebel (Adjudant) - pilote
Date de naissance : 25.09.1915 Lieu de naissance : Haltingen
Date de décès : 11.12.1940 Lieu de décès : Cornimont

Nom : Boldt Prénom : Martin Grade : Unteroffizier (Sergent) - Mitrailleur
Date de naissance : 23.05.1919 Lieu de naissance : Berlinchen
Date de décès : 13.12.1940 Lieu de décès : Gerardmer
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:15

« Mais que diable, ce Stuka était-il venu se perdre dans la vallée de Xoulces en plein hivers Vosgien, en cette fin d’année 1940 ? » se demande Yves

Des recherches primitives relatives aux différents types du JUNKER 87 permettent d’avancer que l’avion qui a terminé son vol à CORNIMONT est probablement de type « Anton » (type A) ou « Bertha » (type B). En effet le type C était spécialement adapté à la Kriegsmarine, avec ses ailes repliables, le type D «Dora » n’apparaîtra qu’en 1941.

Notons toutefois l’existence d’un type «R» (Richard), qui fut une version évoluée du type B, avec une capacité de vol plus longue destinée à des missions anti-navires, par l’ajout de réservoir additionnels sous les ailes.

Les us de la Luftwaffe étaient de donner des prénoms aux différentes versions significatives des appareils qui la composaient, en respectant l’ordre alphabétique : A pour Anton, B pour Bertha, C pour Caesar, D pour Dora, E pour Emil, F pour Fritz, G pour Gustav, etc. Chaque version étant elle-même composées de plusieurs sous versions
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:16

Pour se familiariser un peu plus avec ce type d’appareil, notons encore :

Caractéristique moyenne en fonction des versions:
Constructeur : Junkers Flugzeug und Motorenwerke AG
Équipage: 2 : un pilote, un mitrailleur
Envergure: 13.80 m - Longueur: 11.13 m - Hauteur: 3.77 m
Surface alaire: 31.90 m² - Masse à vide: 2750 kg
Masse maximale au décollage: 4250 kg
Distance franchissable : 430 nm (environ 800 km)
Rayon d'action tactique: 160 nm (300 km)
Vitesse de plongée: 325 nœuds (environ 600 km/h)
Vitesse maximale: 200 nœuds (environ 370 km/h)
Plafond opérationnel: 26250 ft (environ 8000 m)
Moteur: 1 moteur à pistons Junkers Jumo 211Da en V inversé refroidi par liquide de 1200 chevaux
Armement: 1 mitrailleuse MG 17 de 7.92mm mobile (tir vers l'arrière), 2 mitrailleuses MG 17 de 7.92mm fixes tirant vers l'avant et une charge de 1000 kg de bombes
Nombre d’exemplaire construits : Environ 5 700 reconnaissable avec ses ailes en forme d’un w aplati.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:17

Des recherches sur les sites spécialisée montrent qu'en effet en décembre 1940 le 1er Sturzkampfgeschwader était basé en Belgique et en Holande. Il était effectivement doté de JU-87 R. L’emblème de cet escadron était un corbeau en piqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Emblème du 1er escadron
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 14:18

Le premier escadron en piqué ( St.G.1)était commandé par l'Oberstlieutnant Walter HAGEN de Juin 1940 à Mars 1943. Il était composé de trois groupes ( Gruppe). Leurs Stukas étaient sérigraphiés A5. Cette unité a été dissoute en Octobre 1943

Les pilotes Bischof et Bold appartenaient au premier des trois groupes. (I./SG.1) Leur commandant ( Kommodore )était le Major Paul Werner HOZZEL. Chaque groupe était généralement composé de trois « staffel » de neuf avions.

Le relevé du cimetière militaire temporaire de GERARDMER fait état de l'abréviation «  Staffel 1/St.G.1.2 », mais celle ci n'ayant pas d'équivalence dans l'organisation de la Luftwaffe en 1940, il est sensé de penser que le Stuka qui a terminé son vol à Xoulces était attaché au deuxième staffel du premier groupe de la première escadrille

75 ans après les faits, Yves et Francis se félicitent d'avoir pu avancer sur ce dossier qui semblait totalement enfouis dans le passé local. Certes quelques données manquent à cet historique, comme la mission ou le numéro de l'avion, mais ils savent que l'avenir est devant eux, les archives devenant de plus en plus accessibles aux chercheurs.

« On retrouvera probablement plus vite notre Stuka que la bourrique sur le sentier de laquelle il a terminé son vol , aujourd'hui avec Internet, tous les espoirs sont permis, tout vient à point à qui sait attendre » déclarent nos deux optimistes chercheurs avec un brin d'humour.

avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par Fondateur le Mar 16 Fév 2016 - 14:58

Bonjour à tous,

encore un superbe dossier de crash !

Amicalement

Florian

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir."
Maréchal de France Ferdinand FOCH
avatar
Fondateur
FONDATEUR
FONDATEUR

Nombre de messages : 1220
Ville : Chcago
Age : 51
Emploi/loisirs : Historien, écrivain conférencier
Points : 2448
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forest.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par yves philippe le Mar 16 Fév 2016 - 15:07

Salut Florian
Oui merci

mais qui ne mérite qu'à être complété ... un jour viendra .... et
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1489
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1974
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CRASH D'UN STUKA A CORNIMONT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum