Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par CottonBaler88 le Lun 9 Mai 2016 - 21:23

Bonjour , voici les photos que j'ai pu récolter.

Pont de Zainviller

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux canon de 155 MM US LongTom a Zainviller a l’emplacement de la scierie Clément.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelques Cottonbaler  après les combats au col de Cheneau , il sont les survivant d'un peloton du 7th IR de la 3rd ID.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sherman du Lt Harris.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 93
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 121
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

journal de marche du 9eme et 18eme Tabors et des différents Goums (octobre 44)

Message par GRAV88 le Sam 4 Mar 2017 - 1:18

Ce sont les Goumiers qui ont payés le plus lourd tribu pour la Libération des Hautes Vosges.

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Sam 4 Mar 2017 - 1:21

Par contre, la doc que j'aie envoyer avec le commentaire n’apparaît pas ...

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Dim 5 Mar 2017 - 15:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par yves philippe le Dim 5 Mar 2017 - 20:04

Fort intéressant cette doc !
j attends la suite avec impatience

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1404
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1881
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par CottonBaler88 le Ven 31 Mar 2017 - 22:02

Bonsoir , sympathique document que je n'avais pas vu !

Voici des emballages  de charge propulsive d'obus trouver dans le secteur des canons de 155 Long Tom qui ce trouvais à la scierie Clément.

le grand en tôle est destiné à ces canons.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 93
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 121
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Ven 31 Mar 2017 - 23:13

Un copain, natif du coin (il a mon age) , il y a de ça une vingtaine d'année ,nous avait ramené de la poudre à canon qu'il disait avoir ramassée derrière l'école de Zainvillers.
En effet , près du théâtre de verdure ( non loin de cette école) à proximité du chemin et d’après le propriétaire , une batterie de canons tirait sur Menaurupt. En creusant pour aménager son parcage , il ramassait encore des cerclages de caisses à obus.

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par CottonBaler88 le Sam 1 Avr 2017 - 0:00

Effectivement , on ma dit la même choses maintenant que tu le dit ! Derrière l’école de Zainvillers. Il y a eu un paquet de position d'artillerie dans le coin...

Effectivement les déchets d'obus sont nombreux par exemple ces bouchons ... cerclage de protection des ceintures en cuivre (je ferais des photos plus tard) et bien d'autres ... dont ces containers de charges de poudres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 93
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 121
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Sam 1 Avr 2017 - 21:17

Comme quoi, il doit en rester pas mal partout vu que la ligne de front est rester stable un bout de temps ,que ça canardait fort et le nombre de troupes dans le secteur ...Malheureusement , les derniers témoins disparaissent eux aussi et c 'est difficile d'avoir des témoignages directs.

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Sam 1 Avr 2017 - 21:21

archives....

Vagney : ils se souviennent et
témoignent sur la libération de la
commune


C’est le 22 septembre 1944 que les habitants de Vagney
commencent à se protéger des tirs d’artillerie ou des
balles, en se réfugiant dans les caves… 71 ans après,
les anciens se souviennent et témoignent.
Dimanche 4 octobre 2015 sera la journée consacrée à la commémoration de la libération
de Vagney fin 1944. Parmi la population, des témoins des faits seront présents pendant le
recueillement devant le monument aux morts et aussi face à la stèle en mémoire du
lieutenant Harris, symbole de l’armée américaine, libératrice.
Henri Mougel, 91 ans, se souvient qu’au moment de la libération de Vagney, il avait rejoint
le maquis de la Piquante Pierre. Son père, Ernest, qui était gérant du magasin de
distribution « l’Utile » était resté à Vagney pour continuer l’activité. Henri qui connaissait de
nombreux clients, agriculteurs sur la commune de Gerbamont, prenait de fréquents
contacts auprès d’eux pour avoir des nouvelles de sa famille mais aussi de la population.
C’est au cours d’un déplacement sur les Plateaux de Gerbamont qu’il a vu les hangars de
l’établissement familial brûler.
André Aptel, 89 ans, raconte : « Je fus arrêté par les Allemands le 5 octobre 1944 à 17 h.
J’étais le dernier à rejoindre un groupe de 41 jeunes hommes âgés de 16 à 40 ans. Nous
avons été rassemblés rue de Sapois (Robert-Claudel) par les Allemands dans la cave de
leur PC. Ensuite le groupe a été conduit dans la cour et c’est sous la menace que nous
avons reçu l’ordre de nous séparer de tout ce qui pourrait devenir une arme par
destination. A la moindre désobéissance à cette consigne, ce serait l’exécution par les
armes. Nous sommes alors conduits à pied, certains chaussés de sabots, sous escorte
armée, en direction de Gérardmer. En cours de route, nous avons tous compris que nous
étions victimes de représailles. A Rochesson, nous avons été plaqués contre un mur, sous
la menace des armes en attendant la fin d’un tir d’artillerie des Américains. Arrivés à
Gérardmer, c’est sur la place du Tilleul à proximité de la « Kommandantur » que le maire
de la ville, est venu nous annoncer qu’il a convaincu le responsable allemand de nous
laisser la vie sauve sous le prétexte que nous serions plus utiles vivants que morts au
travail. Nous avons regagné notre domicile le 19 novembre. »
Thérèse Pétin, 85 ans, se souvient que pendant trois semaines elle a passé ses nuits
dans la cave en compagnie de ses parents et de ses frères et soeur. « Les enfants
dormaient sur les pommes de terre de petit calibre et les parents sur les gros tubercules,
question de confort. Lorsque les obus explosaient à proximité de la maison, le sable de la
voûte nous tombait dans les yeux. »
Soixante et onze ans nous séparent de cette tragédie. Les longs silences de recueillement
ou de méditation qui feront suite aux lectures de récits historiques, dimanche, seront un
appel à se souvenir.

03/10/2015
Vosges Matin

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par yves philippe le Sam 1 Avr 2017 - 22:31

là, on est dans du lourd !!!!!!!!

c'est bon ça !!!!!!

ce sont ces détails là qui sauvegardent notre histoire.

ces petites rigoles là qui deviennent ces grandes rivières

que ce soit la fontaine de la Duchesse à 1280 mètres d'altitude pour la Moselotte
où celle du Col de Bussang à 731 mètres pour la Moselle

ces gouttelettes là traversent le Nord Est de la France
et après plus de cinq cent kilomètres
traversant le Luxembourg et l'Allemagne
se jettant dans le Rhin à Coblence
contournant la Belgique
et poursuivant leur cheminement vers le bas
avant de se jeter dans la mer du Nord

et puis, et puis ... le soleil, l'évaporation
les nuages et la pluie, source de vie
qui permet l'évolution perpétuelle

continuez les gars !
ces infos là sont dans notre ADN
vous ne faites que de les révéler

un jour viendra ou on viendra vous dire
que vous avez eu raison de relater cela ici







_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1404
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1881
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par CottonBaler88 le Sam 1 Avr 2017 - 22:46

GRAV88 a écrit:Comme quoi, il doit en rester pas mal partout vu que la ligne de front est rester stable un bout de temps ,que ça canardait fort et le nombre de troupes dans le secteur ...Malheureusement   , les derniers témoins disparaissent eux aussi et c 'est difficile d'avoir des témoignages directs.

ça devient vraiment difficile à trouve ça fait plus de 20 ans que des locaux s'acharne à trouvé des reliques , malgrès tout et heureusement on en trouve encore parfois la preuve avec ces bouchons sortie de terre l'année dernière dans les alentours de Vagney. Effectivement , j'ai pas pour le moments parlé avec grand nombre de témoin directe bien souvent les enfants de ces personnes.


Les objets sont pour moi importants autant comme témoins de leurs passages , autant pour comprendre ce qu'il c'est passé pendant ce moment qu'es la libération de notre secteur.
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 93
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 121
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Ven 14 Avr 2017 - 23:34

5 OCTOBRE 1944, LA RAFLE DES
« QUARANTE DEUX »


Dans son résumé des principaux événements concernant la libération de Vagney, Charles
Gley, majordome du curé Varenne, inscrivait en pages des jeudi 5 octobre et dimanche 19
novembre : « J5 : Les Allemands emmènent 42 hommes et jeunes gens. D19 : Gérardmer
délivrée ; nous assistons le soir au retour de Luc Grosjean et des fils Tisserand. Tous les
hommes emmenés le 5 octobre sont revenus sauf trois dont Abel Mathieu. »
Les témoignages écrits par l’abbé Michel Claude, par son frère René Claude et celui de Luc
Grosjean, recueilli par sa fille en 2000, nous ont été d’une aide précieuse pour comprendre
ce qu’il était advenu de ces 42 hommes durant ces 46 jours particulièrement tragiques de
l’histoire de la guerre dans notre région.
Depuis le 12 septembre, les Allemands en déroute tentent des opérations de la dernière
chance.
Dans le même temps, Vagney essuie d’abord les bombardements américains et les
habitants se terrent dans les caves. Les rues sont désertées ou presque. Presque, car en ce
jour du 5 octobre, Luc Grosjean sort pour quelques courses mais il est interpellé près de la
fontaine par un officier allemand : « Kommen hier ! – Nein ! » Mais un grand frizou le
rattrape au pas de gymnastique et l’entraîne sur la place où des hommes et jeunes gens
sortent de partout. Quant à René Claude, il répare une porte d’entrepôt avec son frère
lorsqu’ils sont eux aussi interpelés. Partis sans vêtement, certains en sabots, sans saluer
leur famille, 42 voinrauds marchent sous la menace des armes une partie de la nuit pour
parvenir à Gérardmer, via le Phény, ignorant tout du sort qui leur est réservé. Ils craignent
par dessus tout d’ être incorporés dans l’armée allemande ! On les parque à la Mairie de
Gérardmer et ils apprennent qu’ils devront dès le lendemain matin creuser des tranchées.
Pour certains, les conditions de vie vont rapidement s’adoucir car ils sont logés, comme
Luc, chez l’habitant, venu spontanément proposer un hébergement. Quelques hommes
réussissent à échapper aux journées de labeur en se cachant mais au risque de provoquer
des représailles auprès du maire de Gérardmer qui s’est porté garant.
En rentrant de leur travail forcé, Luc et son compagnon René Adam réussissent souvent à
substituer pain et viande destinés aux Allemands, et rendent ainsi service à la population
accueillante.
Le 3 novembre, un reportage radiophonique parle d’une attaque faite pour dégager
Vagney, ce carrefour si funeste à nos convois par suite des perpétuels bombardements
boches… Les prisonniers voinrauds s’interrogent : que devient leur famille, que vont ils
retrouver de Vagney ?
Le 13 novembre, ordre est donné à la population géromoise d’évacuer et de se réfugier au
centre ville. Un pillage s’organise durant 3 journées, puis des mines sont posées par les
Allemands dans les maisons pour préparer l’incendie, les bâtiments se volatilisent en un
clin d’oeil dans un bruit de tonnerre et une pluie de pierres. A partir de ce jour, Luc
Grosjean se cache avec quelques camarades chez une habitante de la seule rue de
Gérardmer épargnée par le feu, et ce jusqu’au 19. Pendant ce temps, Michel, René, Pierre
et Bernard vont de cachette en cachette pour éviter le brasier mais aussi une autre rafle. Le
17 novembre, les Allemands se préparent à incendier ce qui a été épargné. Puis, exceptée la
gestapo en civil, ils disparaissent.
Le 19 novembre, la 3ème Division d’Infanterie Algérienne arrive à Gérardmer, accueillie et
acclamée par une foule qui donne libre cours à son enthousiasme… Luc et dix de ses
camarades sont chargés d’informer les soldats français en poste au col de Sapois sur les
récents événements. Ils partent, à pied, dans la neige, évitant les mines et les barricades.
Soudain, un coup de feu les force à se jeter dans le talus. Est-ce les Allemands ? D’un coup,
on voit des mulets et des gars tout bruns qui marchent en silence : ce sont les spahis, les
troupes marocaines ou algériennes, avec leurs ânes qui portent le matériel et les fusils
mitrailleurs… C’est ainsi que les rescapés de la rafle du 5 octobre redescendent sur Vagney,
à pied, en suivant cinq chars de l’armée d’Afrique, sans dévier de la route, afin de ne pas
faire exploser les mines anti-chars !
Revoir Vagney, libérée, embrasser les siens ; la guerre ne sera bientôt plus qu’un mauvais
souvenir et le 8 mai suivant, les cloches sonneront à la volée dans le clocher sinistré mais
debout, pour annoncer l’armistice et la fin officielle du conflit.

Danièle Perrin – 2009

Extrait du BM DE VAGNEY
Sources : témoignages de Luc Grosjean, Michel et René Claude, Gérardmer cité martyre
(G. Martin)
Photos Pierre Pétin, collection Yves Martin
N.B : boche et frizou, mots d’époque n’ont plus cours aujourd

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par GRAV88 le Sam 15 Avr 2017 - 21:17

Et bien aujourd'hui , justement , j'apprends par les infos que 28 anciens "tirailleurs " sont reconnus "Français à part entière ", peut être y avait 'il parmi eux un ancien libérateur de notre région .
Il est bien tard....[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

GRAV88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 63
Ville : Vagney
Age : 49
Points : 89
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ban de Vagney ( Vagney , Zainvillers , Thiéfosse , Crémanvillers)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum