MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:28

C'est bien de façon indirecte que Francis FROIDEVAUX et Yves PHILIPPE, membres de l'association A.R.I.H.A.N.E ( Association de Recherches et d'Investigations sur l'Histoire de l'Aviation dans le Nord Est ) ont été amenés à s'intéresser aux faits qui sont relatés dans le présent historique.

En effet, habituellement, ils choisissaient d’emblée un sujet, généralement un crash d'avion qui avait sombré dans l'oubli, et ils mettaient tout en œuvre pour reconstituer et sauvegarder durablement l'histoire de cet événement

Cette fois ci, les choses se sont déroulées différemment, tout au moins dans la première partie de leur cursus habituel.

Courant Aout 2016, les membres de l'association citée ci-dessus sont affairés à recenser les différentes informations liées à la bataille aérienne du 27 Mai 1944. Pour ce faire, ils ont réalisé une vaste enquête sur une quarantaine de communes Vosgiennes implantées dans une zone allant de GERARDMER à St DIE des Vosges.

Cette bataille aérienne fut d'une ampleur remarquable, débutant au dessus des Vosges et se poursuivant sur l'Alsace et l'Allemagne. Elle est d'ailleurs restée gravée dans la mémoire de la plupart des témoins de l'époque. Une vingtaine d'avions aurait d'ailleurs été abattues sur le Nord Est des Vosges dans ce gigantesque duel. C'est au cours de ce travail de recensement qu'une nouvelle information est portée à la connaissance de nos deux chercheurs.


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:29

C'est Mme MELTZ, demeurant MANDRAY qui les lance sur une énième piste:

" J'étais gamine et je ne peux pas vous préciser la date. Ce dont je me souviens, c'est que j'étais allée voir cet avion qui avait heurté la montagne, en pleine forêt, au dessus des carrières de la Haute Mandray. L'endroit se trouve au moins à deux kilomètres de l'école de la Haute Mandray. Le pilote a été tué dans l'accident car je me souviens avoir vu sa main, ce qui m'a empêché de m'approcher. Je ne sais plus si c'était pendant la guerre ou après. Il me semble que c'était un avion Américain. C'est tout ce dont je me souviens".

Ce début de piste avait eu pour effet de mettre en ébullition la matière grise de nos chercheurs. En effet il leur appartenait maintenant de préciser les faits et de tenter, soit de les raccrocher à la bataille aérienne du 27 Mai 1944, soit au contraire de les écarter de leur recherches.

Partant du principe qu'aucune stèle n'avait été érigée par les associations patriotiques en mémoire de ce pilote, ils se sont dit qu'à priori, il s'agissait, soit d'un avion Allemand, soit d'un fait, probablement "civil" qui se serait passé après la guerre.

Le démarchage téléphonique opéré sur les communes de FRAIZE et de MANDRAY ne s'était pas avéré très fructueux. Visiblement ce fait n'avait pas été très médiatisé à l'époque. Tout juste parviennent ils à confirmer le secteur : "Entre la Chapelle de Mandramont et Bellevue" . Toujours est-il qu'aucune archive ou livre portant sur la bataille du 27 Mai 1944 ne faisait allusion à ce fait.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:30

Poursuivant coûte que coûte leurs investigations, ils apprennent quelques semaines plus tard auprès d'un habitant de Fraize, Monsieur Roland JEAN, que l'accident a bien eu lieu , mais que c'était après la libération de cette commune, laquelle est survenue le 24 Novembre 1944.

"Nous avions fais un terrain de foot-bal dans la forêt au dessus de chez nous. C'était un début d'après-midi du mois de Mai 1945. Je me trouvais là avec des copains lorsque des gendarmes sont arrivés. On ne faisait plus les malins car nous avions pris l'habitude de nous "trimballer" avec des armes. En réalité les gendarmes n'étaient pas venus pour ça. Ils cherchaient un avion qui avait percuté la montagne en fin de matinée. Comme nous n'étions pas au courant des faits, nous n'avons pas pu les informer.
Par la suite, nous avons su qu'il s'agissait d'un avion monoplace piloté par un colonel qui venait d'Allemagne".

Compte tenu du mois avancé, l'hypothèse qu'il s'agisse d'un Officier Allemand en fuite est un instant avancée jusqu'a ce que leur interlocuteur réagisse.
" Non ! Il parait qu'il allait voter à Paris", ce n'est donc pas un Allemand! C'est là que les femmes ont eu le droit de vote la première fois, ça ne doit pas être difficile à retrouver."

Ces informations s'avèrent être déterminantes puisqu'un côté elles précisent l'année des faits et que d'autre part elles obligent effectivement à penser que le pilote était Français.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:31

La campagne d'investigations relative au 27 Mai 44 se poursuivant, leur attention est à nouveau déviée sur "l'avion de MANDRAY",  lorsqu'ils entrent en contact, courant Novembre, avec  Jean DUCHAMP  demeurant à FRAIZE.

" Mon père était photographe. Il était aussi dans la résistance, donc il faisait très attention à ce qu'il faisait ou ce qu'il développait. Je me souviens qu'un jour, j'ai vu une photo d'un avion Allemand il me semble, qui avait été prise par quelqu'un et qui avait demandé à mon père de la développer. Je ne sais plus de qui il s'agit. Ce dont il me semble me souvenir c'est que cet avion était tombé en forêt, peut être à la Haute Mandray. Je ne peux rien vous dire de plus à ce sujet et mes souvenirs sont flous".
De longues et minutieuses recherches furent effectuées, en vain, pour tenter de lier cet accident à la bataille du 27 Mai 1944 ou le discriminer de cette date, jusqu'au 30 Janvier 2017.

Poursuivant leurs recherches initiales, Francis et Yves avaient décidé d'aller prospecter directement  au sein de la population locale sur la commune de FRAIZE à la fin du mois de Janvier 2017. En aparté, ils firent un crochet jusqu'à la mairie de la petite commune voisine de MANDRAY, afin d'y compulser l'état civil, au cas où.
Bien leur en a pris puisque dans la tablette des décès du mois de Mai 1946, il découvrent les mentions suivantes:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrait du registre des décès de la Mairie de MANDRAY (88) à la date du 05 Mai 1946

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:34

Nantis de ces informations, nos deux chercheurs sont doublement heureux. En effet, d'une part ils peuvent avec certitude écarter définitivement cet accident de leur mission première mais, d'autre part ils savent que ce dossier satellite est en bonne voie pour une évolution positive.

A leur moments perdus, ils reviendront donc sur le " Dossier PIECHON" pour continuer à le faire évoluer.


C'est ainsi que Francis trouve dans ses grimoires un livre écrit par l'aviateur Pierre SAINFLOU; "D'une guerre à l'autre", où il fait allusion à ce drame.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrait du livre de Pierre Sainflou, page 181

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:35

Quelques temps plus tard, en compulsant un extrait du listing des pertes des aviateurs Français émanant des archives du S.H.A.A ( Service Historique de l'Armée de l'Air), ils découvrirent le numéro de série du P-51 Mustang piloté ce jour là par le Lieutenant Colonel Fernand PIECHON.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrait du listing archivées au S.H.A.A

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:37

Quelques recherches mirent en évidence que la 33ème escadre de reconnaissance , commandée alors par le Lieutenant Colonel Fernand PIECHON était alors basée en Allemagne, à FRIBOURG en Brisgau.
Cette situation explique d'emblée les informations potentiellement discordantes obtenues dès le départ par Yves et Francis.

En effet, le P-51 Mustang est effectivement un avion Américain, comme l'avançait Mme MELTZ, il venait effectivement d'Allemagne tel que le pensait Jean DUCHAMP et était également piloté par un Français, ce dont assurait Roland JEAN.

D'autres simples recherches sur Internet permettaient alors d'obtenir des informations complémentaires sur la première partie de carrière de Fernand PIECHON.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrait du forum [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou on obtient la photo du pilote alors qu'il opérait en Afrique du Nord dans les années 30.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:38

Sur ce même forum est visible une image impressionnante, œuvre dudit pilote. Ce crash ne l'empêchera pas de poursuivre sa carrière dans la reconnaissance aérienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Atterrissage forcé en Potez 28 du Lieutenant Piechon, de l'Escadrille 547 du 1er GAA ( Document Alain PIECHON)


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:39

Le hasard faisant parfois bien les choses, de nouveaux éléments attirent l'attention de nos deux chercheurs alors qu'ils compulsent les archives de Francis FROIDEVAUX dans le cadre de la bataille du 27 mai 1944. En effet, page 72 du livre " Pilote Français sur l'Italie" , écrit par Daniel DECOT, on peut y lire ceci:

"Quatre nouvelles reconnaissances à vue sont menées à bien par l'escadrille "LA MOUETTE" en Italie avec : - le commandant PIECHON et le sous-lieutenant CALLAC.
- Le lieutenant DERAMAUX et le lieutenant RICHARD
- Le lieutenant REDER et le sous-lieutenant CHEVALLIER
- Le lieutenant BATTLE et le lieutenant LATAPY."

A nouveau donc, des mentions marginales eu égard à leurs recherches principales viennent s'imposer aux yeux de nos historiens, comme si le Lieutenant Colonel PIECHON, mut par une force invisible, venait attirer leur attention en disant " coucou, je suis là, ne m'oubliez pas".

Bien lui en a pris, puisque la lecture des livres de Daniel et Alain DECOT, viennent alors mettre en exergue tout un pan de la carrière du pilote défunt. Nous en reportons les principales mentions le concernant ci-dessous, dans l'ordre chronologique:

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:40

Ainsi, dans le livre " Pilote Français sur L'Afrique du Nord et la Corse, à la page 21, on peut y lire ceci :
" Au moment du débarquement allié en Afrique du Nord ( 8 Novembre 1942), le groupe 2/33 se trouvait à Tunis El Aouïna. Mais devant l'arrivée des forces de la Luftwaffe en Tunisie, et afin de ne pas se retrouver avec les appareils à croix Gammée sur le même terrain, les aviateurs de la reconnaissance Française durent entreprendre un périple mouvementé à travers les oasis du sud Tunisien et du Sud Algérien. ( Thélepte, Biskra, Aïn Beïda, Colbert,). Le 06 Janvier 1943 le Groupe 2/33 arrive à Lagouhat, oasis perdu du Sud Algérien, occupé par d'autres aviateurs Français."

Page 40 : ( 18 Février 1943)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:41

Plusieurs mentions, non confirmées, trouvées sur divers forums avancent les données suivantes :
"- Il (Fernand PIECHON) rejoindra l'escadron " 2/33 Savoie" lequel est stationnée en Afrique du Nord depuis la débâcle de Mai-Juin 1940.

- F. Piechon prend le commandement le 12 Mai 1943 de la deuxième Escadrille de reconnaissance, surnommée "La Mouette", qui reste basée à LAGHOUAT ( Algérie).

- Dotée d'avions Hurricane IIC, ses pilotes sont formés sur Spitfire à un rythme soutenu, à commencer par le commandant de l'escadrille, le CDT PIECHON.

- En mai 1944, elle devient Escadrille de Reconnaissance Tactique sous les ordres du commandant Fernand Piéchon et gagne Pomigliano, en Italie, le 9 mai 1944. Elle sera active tout au long des opérations de libération, de l'Italie à l'Allemagne."
Selon un autre livre de Daniel DECOT, "Pilotes Français sur l'Italie" on retrouve effectivement Fernand PIECHON à la tête de sa formation à Pomigliano d'Arco dès le 06 Avril 1944.

Le 07 Mai " La MOUETTE" est transférée à Santa Maria Capua Vetere, à l'Ouest de Caserta ( Italie). Elle y opérera aux côtés du 111 Squadron Américain ( Cf Page 34)

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:42

A la page 48, figure un événement qui du rester graver dans la mémoire du pilote :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:43

Au fil des pages du livre de Daniel DECOT, viennent alors s'égrener les missions quotidiennes de l'Escadrille de reconnaissance. On y constate que le Commandant PIECHON, en plus de ses missions administratives et de commandement, perturbées par les incessant déménagement de sa formation, exécute également plusieurs missions aériennes par semaine, généralement en binôme avec le Sous-lieutenant CALLAC. ( Lt CALLAC est porté disparu en mission Aérienne commandée le 20 Février 1945)

Le 06 Juin la formation est déplacée sur Nettuno, à Ponté Geleria le 11 Juin, à Tarquinia le 19 Juin, à Fallonica le 03 Juillet.
Après les cantonnements d'Italie, et suivant le recul du front vers l'Allemagne, "La MOUETTE" prend ses positions pour la première fois sur le sol Français, en se posant à Borgo en Corse le 20 Juillet.
Nulle doute que le Commandant PIECHON sera affecté de la disparition brutale du Commandant De SAINT EXUPERY, également pilote de reconnaissance et également basé à Borgo ce 31 Juillet 1944, perdu en mer Méditerranée.
Le 07 Aout, l'escadrille s'installe à Calvi.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:44

Nous communiquons maintenant un scan de la page 350 du livre de Daniel DECOT, car elle est symbolique et élogieuse ; pour la première fois, des avions Français se pose volontairement sur la métropole. :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:45

Les deux escadrilles, La Hache et La Mouette, feront alors successivement connaissance avec les sites de Puget-Roquebrune, 23 Aout 44 , VALENCE CHABEUIL le 6 Septembre, Nancy le 02 Novembre 44 pour La Hache et Satolas , Montélimar , Dijon Longevic, Luxeuil Les Bains ( le 18/10/44) pour La Mouette .
Comme on le voit, ses missions s'étendent de plus en plus vers le Nord Est de la France, les premières missions de reconnaissances sur les Vosges sont ordonnées début Septembre

Le 30 Novembre l'escadrille "La Hache" devient le Groupe de Reconnaissance 1/33 BELFORT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Extrait du site " Histavia-21" qui relate un bref historique du GR2/33 Savoie

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:46

Fernand PIECHON quittera ce commandement fin Novembre 1944 alors que l'escadrille vient de s'installer sur la base de Luxeuil les bains (70)

Le 1er janvier 1945, la 2ème escadrille du Groupe de Reconnaissance 2/33 devient Groupe de Reconnaissance 2/33 " Savoie ".
Elle fera d'ailleurs l'objet d'une citation à l'Ordre de l'Armée Aérienne ( décision N°302) pour son engagement " qui renoue avec les plus belles traditions de l'aviation de Renseignements"

Nouvelle réorganisation et nomination au 1er Janvier 1945. L'aviation de reconnaissance Française quitte le "Méditéranéan Allied Photo Reconnaissance Wing"
Elle redevient autonome et prend le nom du "Groupe Belfort". Elle est toujours composée de ses deux escadrilles : Le 1/33 " Belfort ( Ex "La Hache") doté de ses P-38 Lightning et le 2/33 Belfort ( Ex "La Mouette" et ex Savoie), qui va troquer ses Spitfires pour des P-51 Mustang. Pour autant ces escadrilles restent dans leurs cantonnement respectifs; Luxeuil et Nancy.
De fait, elle devient maintenant une des composantes du 1er Corps Aérien et opérera pour le compte de la 1ère armée Française sous l'égide du Maréchal de Lattre de Tassigny.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:46

Les informations lisibles ci-dessus sont directement tirées des deux autres livres de Daniel DECOT : " Pilotes Français sur la vallée du Rhone" et " Pilotes Français sur la France et l'Allemagne".

Parallèlement , au 1er janvier 1945, on retrouve Fernand PIECHON au commandement de la 33ème escadre.

En février 1945, le 2/33 migre pour Colmar.
Après l'occupation de l'Allemagne puis l'Armistice du 8 Mai conduisant à la cessation des hostilités, la 33ème Escadre s'installe à Fribourg en Brisgau jusqu'en 1950.


Habitué à exploiter les différents indices qu'il découvre, Yves estime que les documents photographiques fournis par Monsieur Alain PIECHON, ( visibles ci-avant), ouvrent un espoir pour continuer cette enquête et en savoir encore un peu plus sur cet aviateur.

Par un Samedi maussade et froid de Mars 2017, il se repenche sur cette affaire et trouve les coordonnées de deux personnes nommées Alain PIECHON. Le premier des deux s'avère être le fils de l'aviateur.
Apres lui avoir expliqué le but de sa démarche, Yves obtient auprès cette personne de précieuses informations.
Ainsi il apprend que le jour du drame, Fernand PIECHON était en vol avec le Général HARTEMANN, ( André HARTEMANN (Colmar, 23 juillet 1899 – Tonkin, 28 avril 1951) , lequel commandait la 1ère division aérienne à Lahr en Allemagne )).
Ils avaient quitté Paris et rejoignaient leurs bases respectives. Pris dans une tempête, le Général fit demi tour tandis que le Lieutenant Colonel PIECHON, probablement victime d'une panne d'altimètre, se fracassera sur le territoire de la commune de MANDRAY, au lieu-dit Maljournal.


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:48

Yves effectue une simulation simple sur le site Géoportail et il constate que le massif montagneux de MANDRAY constitue le premier obstacle sur une ligne Paris / Fribourg à une altitude de croisière de 600 mètres.
Evidemment cette information ne peut être qu'indicative, du fait qu'elle ne tient pas compte du vent, du cap réel pris par le pilote au moment des faits ou de l'avarie dont il pouvait être victime.
De toutes façons, à une telle altitude et sans visibilité il ne lui était pas possible de franchir la "Ligne Bleue des Vosges" qui ondule entre 1000 et 1200 mètres d'altitude.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avec un Cap à 100° ( axe qui relie Orly à Frieburg en passant par Mandray ) on constate ( dans l'encadrement supérieur gauche) le profil altimétrique qui coupe à hauteur de Mandray une altitude de vol en croisiere à 600 mètres.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue de la forêt de Mandray, secteur de Maljournal, au pied du Col de Mandray où ce drame s'est joué. ( Vue aérienne de 1951 - site Geoportail)


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:55

Une autre information laconique est également dénichée sans les archives du Service Historique de l'Armée de l'Air ( SHAA). Il semblerait que le 20 Avril 1946, soit une quinzaine de jours avant son décès, Le Lieutenant Colonel PIECHON fut victime d'un autre accident ( ou incident) de vol alors qu'il se trouvait à bord d'un avion NORD 1000 ( N° 61) en compagnie de l'Adjudant BERTRAND.

Aujourd'hui, en 2017, il peut paraître étrange qu'on s'attarde maintenant sur des faits qui remontent à plus de soixante dix ans.
Pourquoi accorderions nous aujourd'hui plus d'importance à des faits qui n'ont pas ému grand monde à l'époque?

C'est en réponse à cette question que quelques passionnés d'aviation se sont réunis en association. ARIHANE a vu le jour en 2012, mais elle n'a été avérée qu'en 2017. Ses membres s'attèlent justement à combattre l'oubli qui a mis un coup de gomme sur l'action essentielle de l'aviation en temps de guerre.
On parle fort légitimement de l'action des régiments, on parle des chars d'assaut, on parle de la marine, de la Légion étrangère, des sous marins, des résistants, mais qu'en est il de l'aviation?

Plus encore, "Le Reco" qui était une des composantes de l'aviation Française semble également marginalisée, alors qu'elle se trouvait de fait généralement en précurseur au dessus des territoires ennemis avec des avions destinés à d'autres choses qu'au combat, pour des missions primordiales.
Elle se devait d'être discrète, elle le fut. Aujourd'hui cette discrétion a illégitimement facilité son oubli.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par yves philippe le Dim 11 Juin 2017 - 11:57

Ce n'est pas dans La Reconnaissance Photographique Militaire qu'on peut espérer concevoir un tableau de chasse. Ce n'est pas dans ce genre d'escadrille qu'on construit un palmarès d'as de l'aviation, pourtant, en face, la Luftwaffe ou la Flak Allemande ne faisaient pas le distinguo.
Un obus dans le moteur avait le même effet sur un avion de reconnaissance que sur un avion de chasse.

La liste des pilotes de reconnaissance, tombés en services aériens commandés, ou prisonniers dans les Stalags ou Oflags, est bien là pour attester des risques pris sur des territoires hostiles.
Pourtant, l'action de la "Reco" était et est toujours indispensable aux autres formations militaires. Elle leur apporte les informations sur des théâtres d'opérations qui ne figurent sur aucune carte. Elle leur précise en temps réel certains détails décisifs avant même qu'on y mette une rangers ou une chenille. Elle a économisé un nombre de vie humaine incommensurable tout en diminuant la durée des conflits. Elle donne un coup d'avance aux autres armées.

Il y a 71 ans aujourd'hui, un officier pilote de reconnaissance de l'armée Française, perdait la vie le 05 Mai à bord de son P-51 Mustang N°414697, dans la montagne Vosgienne de MANDRAY 88.

71 ans plus tard, quelques passionnés, œuvrant pour la sauvegarde de l'histoire de l'aviation dans le Nord Est de la France ont croisé sa dernière trajectoire. Eux non plus n'ont pas fait de distinguo, mais pour d'autres raisons.

Désormais, Mon Colonel, chacun pourra savoir et chacun pourra ne pas oublier Fernand PIECHON.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Trois P-51F-6D Mustang en patrouille serrée du- GR II/33 Savoie - Cognac - 1950
(Extrait du site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1516
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 2005
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MANDRAY - Crash du LCL Fernand PIECHON - Cdt la 33eme escadre de reconnaissance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum