Paul Come - Les gueules cassées

Aller en bas

Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 21:59

Eté 1914,la tentative d'invasion de la France par l'Allemagne vient de se briser sur La Marne et d'échouer sur l'Yser. La guerre de mouvement se transforme en Guerre de Position.

l’Alsace et la Lorraine deviennent le théâtre de batailles de frontières, conformément au Plan XVII élaboré par l’Etat-Major français.


Paul COME, descendant d'une famille Bussenette, est  né le 20 Décembre 1893 à Ferdrupt. Il demeure au Ménil lorsqu'il est incorporé au 15eme BCP (Bataillon de Chasseurs à Pieds) , lequel est caserné à St Etienne les Remiremont.
Ce régiment  avait la garde des crêtes, entre Le Ballon d'Alsace et Le Drumont. A cet effet il détachait en permanence deux compagnies à Bussang. ( Au Quartier )

Le 15eme BCP est mis en alerte le 31 Juillet 1914. Il part en couverture le 1er Août sous le commandement du Chef de Bataillon DUCHET. Ordre lui est donné de se porter en Alsace.  Il franchit la frontière au Col de Bussang le 4 Août.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au Centre, Paul COME photographié avec ses compagnons de la 3eme section de la 2eme Compagnie du 15 BCP, photographié à la Carrière Riblet, au col de Bussang, juste avant qu'ils ne partent devant l'ennemi en Alsace.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:00

Le 15eme BCP traverse Urbès, Wesserling, Saint-Amarin et repousse l’ennemi devant Moosch le 6, prend Cernay le 9, entre dans Mulhouse le 19 Aout 1914.


A partir de mi-septembre les positions vont se stabiliser suivant les points acquis lors des précédentes attaques. Le plus souvent la topographie du terrain va décider des positions (entrées de vallée, sommet dominant, rivière etc.). A la fin du mois de décembre 1914, les combats du Vieil-Armand, d’Uffholtz et de la Côte 425 vont arrêter un tracé orienté Nord- sud qui longe les communes de Wattwiller, d’Uffholtz et de Steinbach.

24 décembre : attaque de la ligne Wattwiller – Uffolz – Cernay par la 66e DI, le 15e BCP maintien sa position aux portes d’Uffolz jusqu’au 29 ,malgré un froid intense, des contre-attaques violentes et un bombardement continu.


Au soir du 25, l’état-major français, conscient de son échec et de la très bonne organisation des défenses allemandes, décide cependant de poursuivre l’offensive et se résout à un siège en règle de positions adverses, notamment autour du village de Steinbach, qu’il faudra prendre maison par maison. Il était en effet évident que la cote 425, et donc Cernay, ne pourraient être pris sans que préalablement Steinbach ne tombât aux mains des Français.


Lors de la bataille d'Uffoltz, Paul COME est grièvement blessé au visage. Un projectile lui enlève une partie de la mâchoire inférieure.

Malgré ses blessures, il trouve la force et le courage de prendre sur ses épaules son capitaine, blessé à côté de lui. Ce dernier ne peut plus marcher. Paul parvient à le ramener dans nos lignes mais l'Officier décédera des suites ses blessures.
Paul COME sera hospitalisé temporairement à Belfort où il recevra la Médaille militaire.

Par la suite, il sera hospitalisé durant deux ans à Lyon au "Centre maxillo-facial".

En effet, avec le passage à une guerre de tranchée et à cause de la modernisation de l’armement, le corps médical assiste à l’émergence d’une blessure que l’on ne connaissait jusqu’alors pas à grande échelle : la blessure faciale

Elles étaient essentiellement dues au fait d'un passage important des journées dans les tranchées, où seule la tête dépassait du sol, et en raison aussi des nouvelles armes utilisées. En effet jusque là les balles de fusils se limitaient à occasionner des fractures alors que les éclats d'obus emportaient avec eux des partie entière du visage (peau, muscles, os …), qu'il fallait donc tenter de reconstituer

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:03

Durant la Première Guerre mondiale, on estime que 40% de l’armée française a été blessée de façon invalidante, au sein de ces 40%, près de 15% des soldats ont été blessés au visage.


Paul COME ayant eu une partie de la mâchoire inférieure arrachée, une greffe de peau ( avec la peau de ses fesses) a été prodiguées sur son visage. Hélas, la chirurgie  ne pouvait rien faire pour la mâchoire en elle même.


Pourtant, malgré leurs blessures, dans l entre deux guerre, ils sont considérés comme aptes au travail au même titre que les valides et n'ont droit à aucune pension d'invalidité.

Défigurés, les "Gueules cassées" doivent faire preuve d’une grande force de caractère pour affronter la vie, le regard des autres et une société qui les rejette, sans compter sur la douleur résiduelle de leurs blessures physiques.

En 1931, au sein de l'association "Les Gueules Cassées", une souscription nationale, appelée "La Dette" destinée subvenir financièrement aux besoins élémentaires de ces Grands invalides de Guerre. Au fils des ans "La Dette" perdurera en se transformant, elle deviendra "La loterie Nationale", l'actuelle Française des Jeux .

Grace à cette association, Paul COME pu bénéficier de produits adéquats pour améliorer son quotidien; un couteau masticateur, qu'il pouvait renouveler de façon périodique. ( Voir objet exposé ci contre ).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:15

Le Samedi 11 Décembre 1914, Paul Come, à l'hôpital de Belfort.
Le visage  encore tuméfié, il est mis en scène, arborant la médaille militaire
que l'armée vient de lui attribuer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
( Source Paulette Côme )

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:17

Un poilu disait:

"Il y a de ces visages qui sont autant de champ de bataille où tranchées et cicatrices se fondent alors dans une même défiguration.

Elles sont la trace d'un même combat"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Paul COME, un des premiers blessés de la face de la première guerre mondiale.



_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:18

Contrairement à beaucoup de "gueule cassée", Paul Come pu vivre l'après guerre presque normalement, à Bussang puis au Ménil, avec une vie sociale active, grâce à une famille soudée.
Il disait simplement: " Peut être que ma blessure au visage m'a sauvé la vie"

Pour s'alimenter, il avait droit gratuitement, chaque deux ans et sur demande, à obtenir un couteau masticateur destiné à réduire ses aliments en petites lamelle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Paul Côme, dans l'Entre deux guerre

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:20

Le vendredi 15 Juin 1914, soit quelques jours après avoir reçu la médaille Militaire, Paul Come eu les honneurs de la presse écrite régionale. Les journaux "Le Gaulois" et "Le Matin" firent par exemple paraître l'article suivant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Article de Presse parue dans "Le Gaulois" le 15 Décembre 1914
( Source Joelle MOUGEL Bussang)


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:23

La blessure du jeune Bussenet ayant eu lieu dans les tout premiers jours de la guerre,
sa conduite héroïque et exemplaire avait eu un tel écho que même la presse locale prit position sur le sujet en y ajoutant sa propre opinion. Aussi on pourra lire le 16 Juin 1915:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Ven 30 Nov 2018 - 22:24

En effet, en se replaçant dans le contexte de l'époque, il devient évident que Paul Côme n'a pas agit par mimétisme de ses glorieux aînés ou pour une quelconque gloire. Il s'était retrouvé malgré lui, compte tenu de sa date de naissance, parmi les premiers poilus à être engagés dans la grande Guerre. Il devint involontairement, par sa bravoure naturelle, un modèle à suivre, (Chose qui a été immédiatement comprise et utilisée par les autorités militaires et mis en scène pour les médiats et pour la propagande de guerre afin de fomenter les troupes).

Hélas, pour lui comme pour les autres, les horreurs de la guerre prirent rapidement l'ascendant sur la destiné de Paul Côme qui redevint un blessé parmi les blessés. Combien d'autre avait péri, qui enseveli vivant dans une tranchée, qui passé par les armes, qui tué en montant à l'assaut d'une position ennemie.

Néanmoins il restera à jamais un des premiers "Gueule Cassée" Français de la première guerre mondiale, un modèle pour les "Bleus" de son unité et un valeureux Haut-Mosellan aussi respectable que humble .


_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par fana le Sam 1 Déc 2018 - 15:56

il y a eu un livre il y a quelques années de ca sur les gueules cassées et aussi un film avec Dussolier La chambre des officiers ..................
Comme dit, ca ne devait pas etre facile tous les jours au regard des autres ..... et dire que maintenant , on se tartine la tronche pour un bouton sur le pif .........
avatar
fana
ADJUDANT
ADJUDANT

Nombre de messages : 216
Ville : par ici et par là
Age : 51
Emploi/loisirs : sans
Points : 258
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par yves philippe le Sam 1 Déc 2018 - 21:36

Salut Fana

Effectivement ! la Force Humaine d'aujourd'hui n'a plus de point commun avec celle de nos arrières grands parents.

Nous sommes des tafiottes aujourd'hui. Je viens de perdre mon père. Lorsque je lui ai touché la main pour la dernière fois,
j'ai du me rendre à l'évidence, bien que fortement amaigri, ses mains étaient encore bien plus grosses que les miennes ( même si je mets de la taille 9 en gants)
c'est tout dire .......

Pour en revenir aux gueules cassées, Paul CÔME était le beau père d'une de mes tantes paternelles
un dramatique concours de circonstances a fait que son grand père paternel (Bénoni PHILIPPE) et son beau pere ( Paul Come)
ont été blessés le même jour dans les mêmes combats. ( Uffoltz)

Bénoni est décédé début Janvier 1915, Paul Côme a survécu et c'est certainement sa blessure au visage qui lui a sauvé la vie
c'est con à dire, mais c'est pourtant celà.

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1634
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2145
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Come - Les gueules cassées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum