Le général Xardel

Aller en bas

Le général Xardel

Message par yves philippe le Mer 5 Jan 2011 - 16:00

il me semble que ce grand officier de la première guerre mondiale possédait une résidence à Rupt Sur Moselle
Je sais que ça n'a pas grand chose à voir avec l'objet de ce forum, néanmoins, ce " détail de l'histoire"
peut peut être avoir son importance, qui sait.
yves philippe
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1674
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2203
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le général Xardel

Message par Fondateur le Jeu 6 Jan 2011 - 22:22

Bonsoir,

oui le général avait bien une propriété à Rupt, il avait même fait une demande de parcelle supplémentaire auprès de la commune, un fois mon déménagement terminé, je devrais retrouvé facilement cette note.

Amicalement
Le fondateur

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir."
Maréchal de France Ferdinand FOCH
Fondateur
Fondateur
FONDATEUR
FONDATEUR

Nombre de messages : 1238
Ville : Chcago
Age : 53
Emploi/loisirs : Historien, écrivain conférencier
Points : 2474
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forest.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le général Xardel

Message par yves philippe le Jeu 20 Déc 2018 - 21:48

Le Général Xardel
( Source GENEANET)

Sébastien Romain Paul XARDEL est né le 20 août 1854 à Nancy, 54000.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Fiche biographique de Catherine Tassin.

En 1870, il avait seize ans, Paul eut à assister son père médecin pour soigner les blessés hospitalisés à Nancy. Ce fut son premier contact avec la condition militaire.
Sorti de Saint-Cyr comme officier d'infanterie, ( promotion 1874 - 1876) il fut affecté successivement en France à Nancy, Dijon, Reims, Le Mans, Paris et en Algérie.
Promu capitaine le 13 janvier 1887, il sert en 1895 au 104e RI au Mans.
Lt-Colonel à l'Etat Major de la Place de Paris, aux Invalides, il est breveté promu le 30.12.1901 au 149e RI à Épinal.
De 1909 à 1913, il commande le 53e R.I. à Perpignan.
Il est ensuite nommé Général de Brigade le 26 Juin 1913.
Il prend alors le commandement de la 62e Brigade d'Infanterie, qui était composée du 122eme régiment basé à Rodez et du 142eme basé à Lodève et Mende. ( soit 6400 soldats)
La Brigade quitte Rodez ( Lieu de cantonnement) les 5 et 6 Aout 1914 pour arriver les 7 et 8 sur sa base de concentration à Mirecourt où il recevait l'ordre de constituer l'arrière garde.

Il commandera par la suite la 303e brigade, puis la 175e brigade d'Infanterie avant de devenir chef de la subdivision de Béziers et de la subdivision de Montpellier.


Il quitta la vie active en 1917 comme officier général et s'installa alors à Aix en Provence. Souffrant des jambes, il acheva sa vie en fauteuil roulant. Il est décédé en 1933.

Il épousa en 1894 Lucie Didion dont il eut 9 enfants. Trois de ses filles entrèrent en religion.
C'était un homme cultivé, ses lettres sont d'un style soigné, il a écrit un certain nombre de poèmes de valeur.
Son souvenir reste associé à la grande maison de Rupt-sur-Moselle (Vosges), qu'il a fait aménager et agrandir, dans laquelle il séjournait en famille plusieurs mois chaque été et qui appartient toujours à un de ses petits-enfants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au lever du jour, le 14 décembre 1914, l’artillerie française déclenche un feu nourri sur la position adverse. La 62e brigade va attaquer la ferme de Fikoff. Le 1er bataillon s’élance (c’est celui du Lieutenant Luccantoni) mais ne peut arriver à la position ennemie, laisse sur le terrain beaucoup de ses hommes et presque tous ses officiers…Obus et mitrailleuses arrêtent notre attaque, tuant tous ceux qui sortent des tranchées. A la nuit tombante, chacun rejoint le fossé d’où il est parti.
Le régiment, attendant la relève, essaie de faire de ses tranchées des positions inexpugnables. Le général Xardel commandant la brigade, circule toujours au milieu de ses soldats, ne redoutant ni la boue, ni les balles, ni les obus. Il encourage tout le monde et fait si bien que, malgré tout, le moral de sa troupe est excellent et que l’ennemi ne passe pas. Le commandant du corps d’armée, le général Grossetti, vient lui aussi, dans la nuit de Noël, visiter le 142e ; il voit tout, n’a peur de rien, fait l’admiration des combattants par son mépris remarquable des obus et des balles » (Historique du 142e RI )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Général Paul Xardel à la fin de sa brillante carrière militaire

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
yves philippe
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1674
Ville : rupt sur moselle
Age : 54
Points : 2203
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le général Xardel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum