Junker Ju 88 vers Gérardmer

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:12

De retour chez lui, Yves sort une vieille brosse à dents, du dentifrice, et il commence à mettre en exergue le contenu de la plaque. Au bout de vingt minutes d’efforts, il est récompensé, la plaque devient lisible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue de la plaque et du vérin

S’il fallait une preuve de plus sur le type de l’avion, Yves et Francis la détiennent maintenant puisque l’inscription JU88 est tout à fait lisible.
Klauss RECHNER leur apprendra même qu’il s’agit d’un vérin de commande de frein en piqué, c’est-à-dire la pièce qui manœuvre certains  des volets situés sur les ailes principales des avions, de façon à ce que l’avion ne dépasse pas la vitesse maximale admissible par sa structure lorsqu’il pique sur ses objectifs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Extrait de la notice Technique du JU-88 émise en Mars 1940
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Plan en coupe d’un Junker-88. Indexation de l’emplacement du vérin sur l’appareil.

Cet avis est d’ailleurs confirmer par un collègue de travail à Yves qui lui précise aussi qu’un marquage rouge existait sur les verrières de l’appareil. Il suffisait d’aligner ce marquage sur la ligne d’horizon de façon à plonger l’appareil dans un angle optimum d’attaque pour réaliser ses missions de bombardement dans les meilleures conditions.

Pour Yves et Francis, à la différence des autres faits de guerre sur lesquels ils ont déjà travaillé, le crash de « l’avion du Phény » présente la particularité d’avoir été sauvegardé de l’oubli tout en « restant dans un fauteuil », ou presque. En effet, un seul déplacement sur site a été nécessaire, dans l’unique but de valider l’endroit comme étant effectivement une scène de crash d’avion.
Toutes les autres investigations ont pu être réalisées simplement en réunissant des acteurs venant de divers horizons sur un même projet, grâce à internet, avec une mention particulière à Thomas REMY  qui avait su collecter en son temps des informations cruciales auprès  de témoins aujourd’hui disparus et dont nous plaçons logiquement ci-dessous ses travaux de recherches auprès de la population locale.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:16

L’AVION  DES  « NOIRS-RUPTS » ( Par Thomas REMY)


Ce récit a été reconstitué avec les témoignages des personnes qui ont vécu l’évènement. Voici cette histoire:



Nous sommes dans la nuit du 28 au 29 novembre 1940, un bruit inattendu vient tout à coup  perturber le sommeil des habitants du lieu-dit ‘ Les Noirs-Rupts’, sur les hauteurs de Gérardmer.
Mr GUSTIN, habitant ce secteur, sort immédiatement de chez lui, dehors il scrute l’horizon et voit une lueur en direction du Beillard mais c’est le calme plat. L’interrogation gagne les esprits, l’inquiétude même. On pense à un bombardement, à des combats mais où, mais qui ?
Le silence de la nuit reprend sa place, plus rien ne bouge, les habitants regagnent leur lits.

Juste avant ce bruit, Roger PARMENTELAT qui habitait ''Les Granges Bas'' se souvient :
        « Il était vers 10h du soir, on a entendu le vrombissement d'un l'avion. J’étais avec mon frère, on l’a regardé passer à très basse altitude, au-dessus de notre maison. On voyait même son éclairage.»

Le lendemain 29 novembre 1940, la neige tombe. Au matin, Mr GUSTIN, un père de famille habitant les Noirs-Rupts, descend en direction la vallée du Beillard par le chemin forestier. Au cours du trajet il sent comme une odeur de brulé. Il commence à observer autour de lui et découvre un trou béant dans la grande forêt de sapins, comme si une tempête était passée par là.
Prudemment il s’avance vers ce fracas et voit que c’est un avion qui s’est écrasé là la nuit précédente. Ne voulant pas se montrer trop curieux, méfiant, il préfère continuer à descendre le chemin jusqu’au lieu-dit ‘ Les corsaires’ pour aller informé Mr Julien CONRAUX.

Julien CONRAUX est quelqu’un qui avait bénéficié durant sa jeunesse d’une éducation scolaire, ce qui n’était pas souvent le cas dans les milieux ruraux, de ce fait les voisins moins cultivés lui demandaient toujours conseil.
C’est dans cette situation que Mr GUSTIN s’arrêta chez lui pour lui expliquer ce qu’il avait vu et lui demander ce qu’il convenait de faire.
Mr CONRAUX avait lui aussi entendu le bruit cette nuit-là; il décide de remonter voir cet avion avec Mr GUSTIN.
Arrivé sur place Mr CONRAUX inspecte l’épave et les débris, observe les corps des pilotes disloqués. « C’est des allemands !»  Dit-il.

Louis TISSERAND raconte : « Je faisais du bois ce jour-là, j’ai vu les corps disloqués, un était accroché dans un enchevêtrement de branches, un autre avait la jambe arrachée, la botte était encore au bout ».

Roger PARMENTELAT des ''Granges Bas'' appris la nouvelle par le facteur le lendemain. Ils montèrent avec leur mère voir l'épave, Mr CONRAUX  les dirigea jusqu'à destination.

René TISSERAND des ''Granges Bas'' se souvient  avoir vu dans la multitude de débris au sol un corps sanglé sur son siège!

André THOMAS des ''Noirs-Rupts'' voit avec son père une mâchoire accrochée à une branche et la casquette du pilote posée à côté


Dernière édition par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:18, édité 1 fois
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:17

.
Au cours de cette journée du 29 novembre 1940, les habitants se concertent et pensent que les Allemands le savent et vont venir récupérer leurs morts. Comme personne ne vient, Mr CONRAUX prend l’initiative d’aller à la Kommandantur pour informer les Allemands qu’un de leurs avions vient de s'écraser aux Noirs-Rupts.
Arrivé à Gérardmer, à la Kommandantur il trouve un allemand à l’accueil, il lui relate ce qu’il a vu ! L’individu en uniforme l’écoute, se met à rire et lui rétorque que les avions allemands ne tombent jamais. Il lui ordonne même de déguerpir. Surpris de cette réaction, Mr CONRAUX retourne chercher un morceau de l’avion. Une fois redescendu à la Kommandantur, les Allemands sont forcés de constater d’après les morceaux qu’il s’agit bien d’un avion Allemand. Ils montent enfin en direction des 'Noirs-Rupts''.

Entre temps, la nouvelle a fusée comme une trainée de poudre entre les habitants du coin, si bien que des jeunes habitants à proximités, notamment les fils de la famille GEGOUT se sont déjà rendus sur place. Ils y ont récupéré les armes de l’équipage et quelques attributs vestimentaires ainsi qu'une serviette en cuir contenant des documents.

Antoinette GUSTIN révèle : « Les Allemands ont récupéré les corps et les ont mis à l’abri dans le « charrut » de notre ferme. Ils les ont recouverts de draps blancs. Ils ont mis en place en même temps un dispositif de sécurité avec des sentinelles qui dormaient chez nous. Ces sentinelles avaient pour ordre de ne laisser personne s’approcher autour de l’épave. Mais selon des témoignages, ils laissaient passer les enfants ».

Alice GUSTIN se souvient aussi de ces moments-là : « Les allemands qui logeaient chez nous, nous ont offert des oranges, c'était la première fois de notre vie que l'on en mangeait ! »

Il parait difficile aujourd’hui de dire combien de temps les sentinelles ont gardé le lieu, mais une chose est sûre c’est qu’ils ont eu le temps de remarquer que des choses manquaient, notamment des documents qui avaient l'air d’être très importants pour eux. Certainement voulaient-ils déterminer la mission de l’appareil et trouver de quelle base et de quelle unité provenait cet avion.

Pendant quelques jours les Allemands interrogèrent les riverains. Mr CONRAUX leur signale que les documents qu’ils cherchaient se trouvaient sont chez GEGOUT. Ils arrivèrent à ferme, fouillèrent tout de suite la maison mais ne trouvèrent rien. C’était le plus petit des fils qui avait ramassé les documents. Comme ils étaient mouillés, il les avait faits sécher au-dessus du four à pain.
Le petit Paul rendu donc à ces messieurs ce qu’ils cherchaient et s'en est tiré avec une bonne morale. Ses parents ne furent pas épargnés non plus, heureusement que les armes dérobées qui avaient été cachées dans le grenier sous le foin ne furent pas détectées.

Une fois l’enquête achevée les Allemands quittaient définitivement le secteur abandonnant l’épave de l’avion. Les corps des pilotes seront convoyés en traineau par Mr André REGAZZONI, employé communal et responsable du cimetière de la ville, qui inhuma les corps dans le cimetière militaire Allemand.

Les Noirs-Rupts vont alors devenir l'attraction de la région!
Tout le monde est au courant, on vient voir cet avion, chacun repart avec un ou plusieurs morceaux en guise de souvenir. L’hiver est là, la neige aussi et les voitures des curieux s'enlisent. Les familles THOMAS et GUSTIN s’improvisent dépanneurs et se transforment en guides touristiques.
En quelque mois, aluminium, caoutchouc fait le bonheur des gens. Un moteur va chez les GRANDEMANGE et l'autre chez les GEGOUT où ils sont démontés en morceaux. Le plexiglas est utilisé pour faire des bagues transparentes.

André THOMAS et son père retrouvent dans les débris une montre boussole, la roue arrière de l'avion intacte.
Les parachutes retrouvés sont transformés en gants et chemises. On fait avec l'aluminium des garde-boues de vélos. Tous les débris s'éparpillent ainsi dans les vallées de Sapois, de Gérardmer et du Beillard. De l'avion il ne reste bientôt plus que l'armature centrale ainsi que les débris trop petit ou trop abîmés pour être pris.

En 1941 les restes de l’épave sont ôtés de la forêt et sont transportés par Mr BASTIEN sur une charrette tirée par ses bœufs afin d’être vendus au ferrailleur de Gérardmer.

Bien heureusement Anna VALENTIN et la famille TOUSSAINT ont pris des photos qui montrent non seulement la trouée faite par l'avion dans la forêt mais aussi le fracas de débris au sol.

Thomas REMY

* * * * * * * *

* * * * *

* *
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:23

Note du rédacteur

Le recueil de témoignages effectué par Thomas vient donner une dimension humaine à ce fait de guerre où quatre pilotes de la Luftwaffe ont perdu la vie. Certes les Allemands étaient nos ennemis, certes on sait ou on imagine les désastres occasionnés sur la population par les bombardiers, mais c’était la guerre. Aussi chirurgicale soit elle, la guerre n’est jamais propre. Ne dit-on pas qu’elles sont déclarées par des gens qui se connaissent, et opposent des gens qui ne se connaissent pas.

Les guerres sont faites par des militaires qui outre leur patriotisme et leurs convictions, sont prisonniers des missions qui leur sont confiées par leurs Chef. Un militaire obéit, exécute, fait ce qu’on lui demande de faire sans se poser de question, d’autres sont là pour ça. Peut-on le juger au premier Chef pour ce qu’il exécute? La réponse est non.

Quelle était la mission précise de l’équipage du JUNKER 88-A-5 numéro 8150 sérigraphié 3Z+EK, peut-être ne le saura-t-on jamais. Un bombardement sur une ville Anglaise ou une simple mission d’observation? Toujours est-il que quatre aviateurs sont morts en service commandé le 28 Novembre 1940 sur les hauteurs de Gérardmer, aux Noirs-Rupts. Ne devait-on pas aujourd’hui leur éviter de sombrer définitivement dans l’oubli ? Yves et Francis sont persuadés qu’il le fallait. Grâce à Thomas, à Philippe, à Ullrich, à Klauss, grâce aux témoins de l’époque, c’est chose faite.
A prime abord on pourrait penser que l’histoire de « l’avion des Noirs-Rupts » devrait s’arrêter là puisque tout ce qui pouvait être exploité sur ce sujet semble l’avoir été. Mais en réalité si les recherches ont pu reconstituer globalement le scénario des faits, que sait-on des pilotes ? Bien peu de chose en effet.

A cette interrogation Yves et Francis répondent simplement avec confiance : «  Internet a grandement contribué à la constitution de ce dossier, nous avons la conviction que ce moyen moderne de communication, qui permet à chacun de découvrir le monde tout en restant dans son fauteuil, permettra également dans le futur, à certaines familles de pilotes disparus d’en retrouver la trace grâce aux différents historiques qui auront été publiés. L’histoire du JUNKER 88 numéro 8150 appartient à l’Allemagne, à la Luftwaffe et à l’escadron auquel il appartenait. L’histoire des quatre pilotes qui composaient son équipage appartient à leurs familles respectives. Qu’ont-elles su de cette tragédie. Savent elles que GARDNER Gerhardt,- WINCKLER Fritz, WIESE Kurt et Hermann Walter se trouvent au cimetière d’Andilly? Grâce à la publication de cet historique, un jour peut-être, elles le sauront. »

« Outre le fait de sauvegarder ces événements qui appartiennent à l’Histoire, rendre à César ce qui lui appartient est une devise qui nous plaît bien ». Concluent-ils.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Dim 3 Jan 2016 - 15:29

En nos noms personnels, nous remercions très sincèrement et très chaleureusement les diverses personnes
qui nous ont apporté les informations qui ont permis de reconstituer globalement ces faits.

C'est grâce à vous que nous en sommes arrivés là. Mille mercis.

Francis, Thomas et Yves.
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Jeu 29 Sep 2016 - 22:00

Merci à vous d'avoir eu le courage de lire ces lignes

Vous vous êtes ainsi imprégnés d'un petit fait de guerre
qui sans l'investissement de quelques uns
aurait très bien pu s'enfouir dans les méandres du temps

Afin de vous permettre de rendre palpable
cet événement jusque là théorique

Thomas a le plaisir de vous inviter à l'exposition qu'il organisera
les 19 et 20 Novembre 2016
à l'ancienne école du Phény
et où il aura le plaisir de vous faire toucher du doigt
les fragments de cette histoire locale

Au plaisir de vous y rencontrer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

N'hésitez pas à diffuser ce rendez vous
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par fana le Jeu 29 Sep 2016 - 22:07

tiens, ce serais pas mal d y aller
si le temps le permet, je viendrais palper et tripoter des bouts d'histoires des Vosges
avatar
fana
MARECHAL DES LOGIS CHEF
MARECHAL DES LOGIS CHEF

Nombre de messages : 190
Ville : par ici et par là
Age : 49
Emploi/loisirs : sans
Points : 228
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Jeu 29 Sep 2016 - 22:12

Salut Fana

Au plaisir de t'y croiser

PS: qu'est ce qu'elle doit boire comme bière ton avataresse
pour réussir à verser tant de larmes
c'est impressionnant !!!
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par fana le Jeu 29 Sep 2016 - 23:31

on l'appele Madeleine ....
avatar
fana
MARECHAL DES LOGIS CHEF
MARECHAL DES LOGIS CHEF

Nombre de messages : 190
Ville : par ici et par là
Age : 49
Emploi/loisirs : sans
Points : 228
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par CottonBaler88 le Mer 5 Oct 2016 - 20:37

Bonsoir , j'essayerai d'y faire un tour avec mon père  , fort sympatique photo de Gérardmer sur l'affiche surtout avec les tas de caisses ...
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 79
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 105
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Ven 18 Nov 2016 - 18:16

N'oubliez pas, c'est ce week-end, à l ancienne école du Phény

258 Chemin du Cul de la Hotte (Commune de Gerardmer) pour celles eu ceux qui ont un GPS

Pour les autres c'est simple, c est juste apres le gros sapin à gauche
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par CottonBaler88 le Lun 21 Nov 2016 - 0:33

Bonsoir , j'ai pas pu me rendre à l'expo :'(
Quelqu’un a des photos ?
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 79
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 105
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par fana le Mer 23 Nov 2016 - 14:10

pas pu non plus , trop de choses a faire et en plus un temps de me**de
ce sera pour une autre fois !!

quelqu un a fait des photos ??????????
avatar
fana
MARECHAL DES LOGIS CHEF
MARECHAL DES LOGIS CHEF

Nombre de messages : 190
Ville : par ici et par là
Age : 49
Emploi/loisirs : sans
Points : 228
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Mer 23 Nov 2016 - 19:30

Belle exposition avec un gros travail de fond destiné à mettre en valeur
les débris exposés ( quand je dis débris ..... + de 10 Kg pièce parfois) et le travail de recherche.

malgré la neige du Samedi matin qui en a effrayé quelques uns, l'exposition a eu un réel engouement.
ça a été l'occasion d'échanger et échanger encore sur les événements datant de la dernière guerre
je regrette de n'avoir pas pu camper la haut ces 48h00 là,  et de n'avoir pu accueillir toutes les personnes
venues pour échanger sur nos recherches passées, en cours et à venir.
( Heureusement Thomas montait la garde avec ses amis de l'ancienne école du Phény)

Par ailleurs, ma carte SD a catégoriquement refusé de me restituer les divers clichés que j'avais réalisés
heureusement que Michel Auburtin , venu du 57, avait eu le courage de braver le froid et la neige Vosgienne
pour réaliser les photos qui m'ont fait défaut.

ce sont donc les siennes que je vais poster ci dessous. Merci à toi Michel, et j’espère que tu auras pu picorer ici
les infos qu'il te manquait pour alimenter France Crash 39 / 45

Félicitations Thomas, beau boulot !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Mer 23 Nov 2016 - 19:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Mer 23 Nov 2016 - 19:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Mer 23 Nov 2016 - 19:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par fana le Mer 23 Nov 2016 - 19:57

pouahhhhhhh belles photos , l'expo devait être très belle !!
j aurais aimé venir, mais impossible ........
avatar
fana
MARECHAL DES LOGIS CHEF
MARECHAL DES LOGIS CHEF

Nombre de messages : 190
Ville : par ici et par là
Age : 49
Emploi/loisirs : sans
Points : 228
Date d'inscription : 15/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par CottonBaler88 le Mer 23 Nov 2016 - 23:20

Bonsoir , merci pour les images , génial le calot ramasser dans les débris !
Beau travail de recherche et de mise en place , Bravo !
avatar
CottonBaler88
BRIGADIER CHEF
BRIGADIER CHEF

Nombre de messages : 79
Ville : Vagney Area
Age : 17
Emploi/loisirs : Passionné par la WW2 dans les Hautes Vosges
Points : 105
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par Francis Froidevaux le Lun 5 Déc 2016 - 0:39

tu as réussi
à monter avec cette neige?
avatar
Francis Froidevaux
BRIGADIER
BRIGADIER

Nombre de messages : 45
Ville : ferdrupt
Age : 59
Emploi/loisirs : nature,randonnée,passionné d aviation militaire toute epoque
Points : 70
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Sam 17 Déc 2016 - 13:52

Il y a presque un an, je dévoilais ici les travaux de recherche entreprises il y a de longues années par Thomas REMY.
Que de chemin parcouru ! Bravo à toi Thomas!.

Avec ta permission, je vais étayer ce site avec une partie de tes investigations
qui touchent maintenant plus au rapport humain qu'à une banale histoire de crash d'avion en temps de guerre.

En effet, cette Histoire n'en était pas finie pour autant. Thomas a poursuivi seul son enquête, comme il l'avait commencé d'ailleurs.

Il a continué à fouiner, à prospecter, à errer, en quête de nouveaux éléments. Cette ténacité à porté ses fruits,

Après avoir nettoyé et inspecté chaque morceaux d'aluminium qu'il possédait, il fini par découvrir une pièce sur laquelle était peint le numéro 0888150. Précisons que 088 représente le type d'avion (JU88) et 8150 représente le Werk Nummer (numéro de fabrication).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Sam 17 Déc 2016 - 13:57

Puis, après des recherches sur internet, il retrouva les quatre pilotes
inhumés au cimetière militaire de Toul Andilly.

Après la fin de la guerre le 08 juillet 1958, les corps des soldats
ont été relevés de Gérardmer pour être, soit rendus à la famille, ou alors regroupés dans des cimetières militaires comme celui d'Andilly.
Vous trouverez ci joint les stèles des quatre pilotes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

et celui de

Gärtner, Gerhard, (Unterofizier ( Bordschutze), 2, Staffel Kampfgeschwader 77)
Grablage nach Umbettung :        Deutscher Soldatenfriedhof Andilly, Block 29, Reihe 11.
                                            Grab-Nr. 760

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Sam 17 Déc 2016 - 13:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par yves philippe le Sam 17 Déc 2016 - 14:01

En février 2016, il démarra des recherches pour retrouver les familles de l'équipage du Junker88.
Pour cela, il fit appel à un interprète, Wolfgang Huber, qui eut pour rôle de téléphoner à toutes les personnes ayant le même nom de familles dans les villes de naissance où étaient nés les quatre aviateurs.
Au bout de plusieurs tentatives, un miracle se produisit !
Au bout du fil, Frank Gärtner lui explique être le neveu de Gerhard Gärtner.

Il fut très surpris que quelqu'un l'interroge sur son oncle qu'il n'avait jamais connu sauf par les souvenirs racontés de sa grand-mère. Il savait juste que son oncle était décédé dans son
avion à Gérardmer dans les Vosges.

Dans cet échange téléphonique, Wolfgang Huber lui a
expliqué la démarche de Thomas et l'existence de son livret reconstituant les faits de cet accident.

Ce dernier lui a assuré de lui faire suivre ce livret dans la semaine. La semaine suivante, il repris contact avec Frank Gärtner pour être certains qu'il avait bien pris connaissance du livret et du sens de sa démarche. Il lui précisa qu'il nous souhaitait avoir des photos ou documents sur son oncle Gerhard Gärtner.

A sa grande surprise, il lui expliqua qu'il avait en sa
possession un album de famille avec des photos de Gerhard Gärtner en uniforme militaire. Il a accepta ensuite et lui fit suivre les sept photos de l'album.
Voici ses images :

Gerhard Gärtner, unteroffizier bordschutze.
Gerhard Gärtner, sous-officier mitrailleur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
avatar
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 1313
Ville : rupt sur moselle
Age : 52
Points : 1786
Date d'inscription : 28/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junker Ju 88 vers Gérardmer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum