FOREST
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -37%
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en ...
Voir le deal
504 €

La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage

Aller en bas

La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage Empty La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage

Message par yves philippe Mer 5 Mai 2021 - 21:50

Toutes personnes s'intéressant de près ou de loin au passé militaire de sa région connait le nom des différentes associations patriotiques qui évoluent sur ce même secteur : U.N.C.A.F.N,  F.N.A.C.A, F.N.N.C.C.V.G, Rhin et Danube, le Souvenir Français, etc,  lesquelles sont représentées sur l'intégralité du territoire nationale.

Le département des Vosges en détient une qui lui est spécifique; La Légion Vosgienne, qui regroupe en une seule entité l'ensemble des anciens combattants, de la seconde guerre mondiale aux Opérations extérieures actuellement en cours.

Cette association patriotique flirte maintenant avec le centenaire puisque certaines des sections qui la composent ont vu le jours juste après la Grande guerre.

Je me suis posé la question de savoir ce qui avait poussé des Vosgiens à se différencier des autres départements en créant une association patriotique autonome à son image. J'ai donc fais quelques recherches et vais tenter d'expliquer, voire de justifier cette exception locale, par ces éléments de réponse, certes teintés légèrement par ce chauvinisme qui me caractérise.  On est vosgien ou on ne l'est pas, vous voudrez bien me le pardonner.

De part sa position géographique et sa géographie, Les Vosges ont toujours été une terre de passage et de conquête.
Ne dit on pas couramment  dans le verbiage militaire "Qui tient les hauts tient les bas"?
Ce vieil adage habituellement usité par les Chasseurs Alpins a de tout temps été mis à profit par les stratèges militaires. Notre département en fera régulièrement les frais à ses dépends, notamment lors des trois derniers conflits contre nos cousins germains.

De son côté, le Vosgien est réputé  pour son ardeur forgé par le climat de montagne rigoureux,  et son enclin à défendre sa patrie, peut être nourrit en d'autres temps  par le sacrifice extraordinaire  de Jeanne d'Arc (1412 - 1431) ou la bravoure du Général Nicolas Haxo ( 1749 - 1794).

Le Général Tanant ne disait il pas qu'il n'avait jamais connu plus valeureux combattants que "ses  braves Vosgiens". D'autres références militaires pourraient longuement être citées, par exemple celui du Général Humbert qui en 1798 est allé au secours du peuple irlandais déjà malmené par leurs voisins Anglais,  Le Maréchal Victor quant à lui était un Européen avant l'heure puisqu'il officia en Italie, en Espagne en Allemagne, en Russie au Danemark, il fut même ministre de la guerre en 1821. Le Général Henrys quant à lui fut décisif en 1918 au sein de l'armée d'Orient, poussant les armées Allemandes et Autrichiennes au replis et le gouvernement Hongrois a signer l'Armistice. Que dire du Général Jacquot qui sera de toutes les grandes batailles de la 1ère guerre mondiale, où il sera blessé en 1915 puis gazé en 1916, ce qui entrainera son décès en 1922 à l'âge de 59 ans, ou du Général Ganeval  qui, engagé volontaire à l'âge de 17 ans, a combattu lors de la guerre de 1870, puis aux Dardanelles avant d'être tué au combat en Italie.
Ils étaient tous Vosgiens.

Si grand que soit le respect que l'on doit à ces officiers supérieurs, il ne doit être que la partie immergée de l'iceberg. En effet un mérite identique doit être reconnu à chacun de ces  milliers de bleus Vosgiens, petits gradés, engagés ou rengagés  à qui on a demandé le sacrifice suprême et qui s'y sont soumis. A ces hommes de troupes qui montaient en première ligne pour défendre un bien commun; La France, notre France.

A l'An II, ( 06/10/1793 - 21/09/1794)  les Vosgiens sont déjà les premiers à se soumettre à l'impôt révolutionnaire  pour défendre au mieux la République. Ils sont  également les premiers volontaires nationaux, à quitter Remiremont pour défendre la patrie en danger.
En reconnaissance de cet engagement, ne donnera-t-on pas en  l'An 1800, le nom de "Place des Vosges" à la plus vieille place de Paris?

Quelques décennies plus tard le conflit Franco-Prussien viendra à nouveau puiser une bonne partie de ses effectifs dans le vivier Vosgien où, rien que sur la vallée de la Haute Moselle, soit huit petites communes,  près de sept cent combattants issus de ses terres perdront la vie sur les différents champs de bataille.  La "Légion Vosgienne" prenait déjà tout son sens.

La Grande Guerre, prendra la vie de 10 Vosgiens par jour tout au long de ses 52 mois de conflit .  Le couple d'Auguste et Clémentine Fresse à Rupt Sur Moselle ne devra t il pas faire le deuil de cinq de leur fils mort au champ d'honneur, le sixième restant au front.   Si le film   de Steven Spielberg "Il faut sauver le Soldat Ryan"  fut récompensé par cinq Oscar, la famille Fresse en mériterait dix!.

Une vingtaine d'année après l'armistice du 11 Novembre 1918,  s'égrèneront  sur cinq ans les noms de deux milles Vosgiens supplémentaires sur les tablettes nécrologiques . La seconde Guerre mondiale avait à nouveau impacté les Vosges, servant même de bouclier à l'envahisseur pour protéger son ultime retraite. Une douzaine des nôtres seront mêmes nommés compagnon de la Libération, marquant par là leur attachement viscéral à la mère Patrie alors que les gouvernants de l'époque venaient déjà de s'aplatir devant les exigences de l'ennemi.

Les guerres d'Indochine , de Corée et d'Algérie voleront la vie de près de 300 soldats Vosgiens supplémentaires auxquelles s'ajouteront  toutes celles perdues par la suite en OPEX.

Cette martyrologie montre l'engagement constant des Vosgiens pour la patrie, elle rappelle aussi, implicitement, la souffrance de chaque famille endeuillée. Nous avons tous , à un degré ou à un autre, le marquage de ces impérieux  sacrifices dans nos généalogies respectives.

Très tôt après la fin de la guerre de 1870 les Vosgiens se sont fédérés en diverses associations patriotiques dont le but premier était  de rappeler la mémoire de leurs frères d'arme tombés au champ d'honneur.

Il y a plus de 90 ans maintenant, La légion Vosgienne des mutilés, anciens combattant et victimes de guerre  en devenait la digne héritière, en réalisant l'union de ceux-ci  sous une seule bannières et en s'engageant pour eux.
Garder la mémoire de nos morts et le plus sur moyen de protéger nos vies et celles de nos enfants.

Grace à nos chers disparus, notre volonté  récente de ne pas les oublier se traduit maintenant par la plus longue période de paix que la France ait connu depuis des siècles. Ces décennies de paix sur notre territoire provoque inéluctablement une fonte logique des effectifs dans toutes les associations patriotiques. Nous n'en sommes pas exclus.

La diminution drastique des effectifs militaires et des conflits, additionnée à la contractualisation des engagés volontaires, contrarient  le renouvellement naturel des adhérents.

Compte tenu de son lourd héritage, La Légion Vosgienne  se doit de continuer d'assumer ce pourquoi elle existe.  En effet, des enfants du département  restent engagés militairement dans divers conflits extérieurs et par ailleurs la mémoire  de leurs pairs perdure ardemment à chaque nouvelle journée patriotique.

Il n'est pas nécessaire d'avoir été un ancien combattant pour venir nous rejoindre. La simple volonté de  vouloir honorer ceux qui ont payé de leur vie le prix de notre liberté suffit.

Pour ce faire, il vous suffit de me contacter sur ce forum et je pourrai vous mettre en relation avec la section de la Légion Vosgienne la plus proche de votre domicile.

      Alors, dans l'attente, Vive la Légion Vosgienne !  La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage 93162    La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage 506839  La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage 506839  La Légion Vosgienne, le poids d'un bel héritage 506839

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Nous sommes tous des acteurs de l'Histoire
yves philippe
yves philippe
MODERATEUR
MODERATEUR

Nombre de messages : 2004
Ville : le Ménil
Age : 56
Points : 2607
Date d'inscription : 28/12/2010

snafu aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum